Tendances : l’humour à la conquête de nouveaux espaces
Crédit photo : Martin Morissette
Crédit photo : Martin Morissette
Philippe Couture - 28 janvier 2019

Tendances : l’humour à la conquête de nouveaux espaces

L’humour québécois en 2019 se déplace de plus en plus vers des formes spontanées et décomplexées : des cabarets et soirées micro ouvert à profusion, et des capsules web et balados humoristiques. En cause : une nouvelle génération d’humoristes qui adore ces espaces de diffusion.

 

Humour libre

 

Envie de découvrir de nouveaux humoristes ou de voir des artistes chevronnés roder de nouveaux numéros ? Il faut courir les soirées « open mic », où les humoristes se produisent dans un contexte libre et permissif.

 

En plus du désormais incontournable Bordel Comédie Club, où l’on peut tomber sur l’expérimenté Mike Ward, sur la recrue Maude Landry ou sur d’illustres inconnus au talent caché, les humoristes font des apparitions dans les soirées micro ouvert de nombreux bars de Montréal et du reste de la province. Dans la métropole, il faut surveiller entre autres les soirées d’humour de l’Abreuvoir, du Terminal, du Brouhaha et du Maizoneuve. Ailleurs, on peut opter pour La Boîte, à Saint-Jean-sur-Richelieu pour le Mardi Gras à Gatineau, pour le Pub O’Connell à Victoriaville ou pour le Bal du Lézard à Québec. Le site Rita offre un répertoire complet de ces soirées.

 

Humour en pixels

 

Savez-vous que Julien Lacroix n’a pas fréquenté l’École nationale de l’humour ? Son école fut le web, où ses hilarantes vidéos virales ont permis à ses blagues de fleurir sous le regard de milliers d’internautes. Ils sont nombreux à faire comme lui. C’est le cas d’Adib Alkhalidey et de Mehdi Bousaidan, dont on a savouré les capsules Pause Kahwa.

 

Et quand ils ne créent pas leurs propres contenus sur leurs chaînes personnelles, les humoristes participent à des webséries : Jay du Temple et Rosalie Vaillancourt dans Le Killing; Mehdi Bousaidan dans Si j’avais un tech (une production de la Place des Arts) ou Mathieu Cyr dans Adrienne.

 

Humour audio

 

L’explosion actuelle du balado se manifeste aussi en humour. Des grandes entrevues de Guillaume Wagner au déjanté Ça ou ça de Mehdi Bousaidan et Yannick De Martino, en passant par Mike Ward sous écoute, le choix est vaste. On vous suggère aussi Répète pas ça, 3 bières, What’s Up Podcast et Les bons dimanches.

 

 

Humour d’influence

 

Les humoristes veulent aussi être des influenceurs ! Certains, comme Simon Gouache, n’hésitent pas à développer des contenus humoristiques pour des marques. Son association avec Hydro-Québec donne lieu à de savoureuses vidéos.

 

 

En trois clics

 

En micro ouvert au Bordel Comédie Club, on peut notamment voir l’humoriste Guillaume Wagner tester de nouveaux numéros.
 

 

 

En formule balado, les humoristes expérimentent et osent un humour spontané et décomplexé, comme dans Ça ou ça, de Mehdi Bousaidan et Yannick De Martino.
 

 

 

Avec Pause Kahwa, une série de capsules web lancée en 2016, Mehdi Bousaidan, Adib Alkhalidey, Anas Hassouna et Roman Frayssinet s’amusent de leurs identités écartelées.
 

 

Go to top