Coronavirus (Covid-19)

De nouveaux spectacles et activités sont mis en vente et présentés dans nos salles et espaces publics chaque semaine, le tout dans le respect des consignes de la santé publique. À compter du 1er septembre 2021, tout spectateur de 13 ans et plus devra posséder un passeport vaccinal et le présenter à l’entrée des salles ou zones d’activités, accompagné d’une preuve d’identité avec photo (photo facultative pour les personnes de 13 à 15 ans, et 75 ans et plus). Voir les dernières mises à jour

Musique classique

Mozart grandeur nature

Maison symphonique Le 7 février 2020

La Symphonie no 5 pour chœur et orchestre du compositeur québécois Jacques Hétu nous conduit dans le Paris d’avant, pendant et après la Deuxième Guerre, pour se terminer solennellement sur Liberté, le célèbre poème d’Éluard. La femme de Mozart, Constance, affectionnait particulièrement les fugues et les contrepoints, ces mélodies qui se superposent et se répondent comme si elles se pourchassaient l’une l’autre. C’est pour elle qu’il compose la Grande Messe en do mineur, alors qu’il se familiarisait de plus en plus avec la musique vocale de Bach et Haendel. Ces influences s’incarnent dans cette œuvre grandiose interprétée par le Chœur Métropolitain et quatre solistes de renom, sous la direction de Yannick Nézet-Séguin.

HÉTU : Symphonie no 5
MOZART : Grande Messe en do mineur
 

Détails

  • Producteur / Diffuseur : Orchestre Métropolitain
  • Salle : Maison symphonique
  • Chef : Yannick Nézet-Séguin
  • Soprano : Carolyn Sampson
  • Mezzo-soprano : Julie Boulianne
  • Ténor : Jonas Hacker
  • Baryton-basse : Philippe Sly
  • Chœur Métropolitain : préparé par François A. Ouimet et Pierre Tourville
  • Durée : première partie 48 min, entracte 20 min, deuxième partie 56 min
Go to top