Avis de fermeture des rues

Jusqu'au 3 août, plusieurs rues avoisinantes à la Place des Arts seront fermées à la circulation. En savoir plus / voir le plan

Daniel Boucher
Crédit photo : Mikael Theimer
Crédit photo : Mikael Theimer
Valérie Cordier-Chemarin - 15 juin 2018

Daniel Boucher : un homme et une musique libres

En novembre prochain, Daniel Boucher fera son grand retour à Montréal sur la scène de la Place des Arts avec son nouveau spectacle À grand coups de tounes. Entre ses chansons qui ont marqué plusieurs générations et ses nouvelles créations, l’auteur-compositeur-interprète promet un spectacle coloré et festif, à son image.

 

Depuis la sortie de son premier album, Dix mille matins, Daniel Boucher n’a jamais vraiment quitté la scène. « Je donne des spectacles toute l’année, confie-t-il. Quand je fais de la musique, je suis dans un état indescriptible, ça me rend heureux… Si je le pouvais, je ferais beaucoup plus de concerts. » Ce sera le premier passage de l’artiste à la Place des Arts. « Je suis content de jouer sur cette scène, dit-il. Ces dernières années, je n’ai pas fait beaucoup de concerts à Montréal, et j’ai vraiment hâte ! »  

 

Un renouveau créatif

Daniel Boucher proposera à la Place des Arts un mélange de ses chansons les plus connues et de nouveautés. Depuis l’automne dernier, l’artiste a adopté un nouveau processus de création et de production. « Je sors actuellement une chanson par mois, en numérique seulement, explique-t-il. Je n’ai jamais eu autant de fun en tant qu’auteur-compositeur. Sortir une toune à la fois au lieu d’un album, c’est un peu comme exprimer une pensée, une seule idée à la fois. Ça me donne une totale liberté artistique. »

 

Cette nouvelle approche a donné naissance à des chansons comme Je te cherche encore, À grands coups de coude, Gâteau de fête ou Les grands déçus domptés du grand lundi docile. « Lorsque tu plonges dans la production d’un album, tu t’y consacres entièrement pendant des mois. Quand la production prend fin, tu as juste le goût de continuer, mais tu ne peux pas. »

 

En sortant une chanson à la fois, Daniel Boucher peut prolonger le plaisir… indéfiniment ! « Nous avons enregistré une première mouture de plusieurs chansons avec le groupe à l’automne, et maintenant, nous les travaillons une à une : la voix et le mixage. Si j’estime qu’une chanson n’est pas prête ou que j’ai envie de changer l’ordre de sortie, je peux le faire. J’ai une liberté absolue. »

 

Imaginaire en liberté

Ce mode de fonctionnement permet à Daniel Boucher de laisser libre cours à son imagination pour la composition des chansons. L’artiste n’est plus obligé de créer un fil conducteur entre elles, comme c’est souvent le cas dans un album. « Si j’ai envie de sortir une composition socialement engagée, je le fais, confie-t-il. Gâteau de fête, par exemple, est une chanson plus personnelle. Je peux aussi changer d’univers sonore pour chacune de mes pièces. Elles sont toutes totalement autonomes. »

 

Daniel Boucher aimerait regrouper ses dernières créations sur un vinyle. Pour ce qui est d’un album, il n’est pas encore décidé. « Je ne sais même pas combien de tounes je vais sortir ! Je verrai à ce moment-là si on fait un CD. Tout ce que je sais actuellement, c’est que j’ai envie que les gens découvrent mes chansons une à une, de créer une attente chaque mois. » 

 

Un show de chansons 

Lors de son passage à la Place des Arts, Daniel Boucher compte bien en mettre plein les yeux et les oreilles à ses fans. « On va faire beaucoup de place aux nouvelles chansons, mais aussi aux titres incontournables que j’ai envie de chanter et que les gens ont envie d’entendre. Ce sera un véritable voyage à travers mes tounes. »

 

L’auteur-compositeur-interprète attend avec impatience ce rendez-vous. « J’assume mes chansons, je les aime. J’espère que les gens viendront pour un échange d’amour. Ça reste un show de chansons, mais en même temps, il peut se passer n’importe quoi… »

 

Un spectacle qui promet donc bien des surprises les 9 et 10 novembre prochain, à la Place des Arts.

Go to top