Musique classique

Yannick Nézet-Séguin & l'Orchestre Métropolitain : fantastique Bruckner

Maison symphonique Le 7 septembre 2017

Avec son caractère sombre qui nous transporte dans l’esprit désillusionné du compositeur, cette symphonie aux nombreux surnoms complète l’enregistrement du cycle Bruckner par l’OM. Pour certains, elle est la « Tragique ». Pour d’autres, elle incarne la foi chrétienne. Mais pour Bruckner lui-même, elle n’est autre que sa « Fantastique » : celle qui traduit enfin le génie de Bach. Cette prestation est précédée du Burlesque du jeune Richard Strauss, qui salue Brahms dans cette pièce où le piano — presque narquois malgré une rare difficulté technique — mène l’orchestre par le bout du nez dans un bal frivole.

Détails

  • Producteur : Orchestre Métropolitain
  • Salle : Maison symphonique
  • Chef : Yannick Nézet-Séguin
  • Piano : Angela Cheng
  • Durée (sujet à changement sans préavis) : 1e partie : 17 minutes - Entracte : 20 minutes - 2e partie : 81 minutes

Partagez votre opinion