Conférence

LGBTQAI+ : Évolution des mœurs et perspectives d'avenir

Espace culturel Georges-Émile-Lapalme Le 12 mars 2020

Échange d'idées, discussion vivante, intervenants issus de diverses sphères sociales et culturelles : durant Les conversations Place des Arts, des invités chevronnés partagent leur point de vue sur des thèmes de fond dont traitent les différents spectacles et activités au programme à la Place des Arts et qui résonnent à l’échelle de la société.

Au Canada, l'homosexualité a été décriminalisée en 1969, le mariage entre conjoints de même sexe permis en 2005 et, en 2016, le processus de changement de mention de sexe pour les personnes trans a été simplifié. Au-delà des lois, comment les mœurs ont-elles évolué relativement aux questions de diversités de genres et d’orientations sexuelles? Quels progrès faut-ils encore réaliser pour bâtir une société juste, inclusive et représentative des identités plurielles des communautés LGBTQAI+? En collaboration avec la Compagnie Jean Duceppe et en vue de la présentation de Fun Home – Album de famille, la Place des Arts propose une discussion sur l’acceptabilité sociale des minorités sexuelles et de genre dans des perspectives historique, actuelle et future.

Détails

Cette activité est présentée grâce au soutien financier de la
Fondation de la Place des Arts

Tarifs et horaires

Biographies

Judith Lussier est autrice, journaliste, chroniqueuse et animatrice. Titulaire d'un baccalauréat en Communication et Sciences Politiques de l'Université de Montréal, elle s'intéresse aux enjeux de société, et particulièrement au féminisme et aux droits des minorités sexuelles et de genre, qu'elle aborde notamment comme chroniqueuse d'opinion au Journal Métro. On lui doit plusieurs essais, dont L'aide à la procréation au Québec (VLB), Au-delà des limites : l'histoire des sports en fauteuil roulant (Flammarion), et On peut plus rien dire: le militantisme à l'ère des réseaux sociaux (Cardinal). Elle collabore aux émissions ALT (VRAK) et On se fera pas d'amis (Télé-Québec), en plus de coanimer la série de capsules féministes Les Brutes à Télé-Québec.
Sarah Laurendeau - Depuis sa sortie du Conservatoire d’art dramatique de Montréal en 2011, Sarah Laurendeau a joué dans plusieurs productions théâtrales dont Coco et Pervers au Théâtre la Licorne et Guérilla de l’ordinaire au Théâtre d’Aujourd’hui. Elle a aussi parcouru le Québec avec les spectacles Les Voisins et Pinocchio ainsi que la France avec La machine à révolte d’Annick Lefebvre, L’Avalée des avalés  (m.e.s. Lorraine Pintal) et Antioche (m.e.s. Martin Faucher). Notons qu’elle fait partie des comédiennes-créatrices du succès Table rase, présenté à trois reprises à l’Espace libre en plus d’avoir été nommé meilleur texte original par l’AQCT en 2016. À l’écran, on a pu la voir dans 30 vies, Fée Éric, Cheval-serpent et Med. Dernièrement, Sarah s’est aussi ajoutée à la distribution de TROP dans le rôle de Jessie. Sur le web, elle apparaît dans La boîte à malle, Sharp, Les éphémères et bientôt dans Faux départs. Parallèlement à son métier de comédienne, Sarah se retrouve régulièrement derrière sa console de DJ. En 2015, on l’a vu jongler avec ses deux passions dans la pièce Normal de Jean-Philippe Lehoux.
Marie Houzeau dirige le GRIS-Montréal depuis 2005. Fondé en 1994, cet organisme communautaire est le plus important service de démystification de l’orientation sexuelle et de l’identité de genre en milieu scolaire au Québec. Marie est aussi consultante pour l’Institut National de Santé publique du Québec. À ce titre, elle a formé des milliers de professionnels à adapter leurs interventions aux clientèles LGBT et à être sensibles à leur vulnérabilité.

En 2016, elle a été doublement honorée pour son engagement à la construction d’un monde plus ouvert à la diversité, en recevant la médaille de l’Assemblée nationale du Québec, et le prix « Femme de mérite », catégorie Engagement social, remis par la Fondation du Y des femmes. En 2019, elle a reçu le Prix reconnaissance RH, catégorie OBNL, de l’Ordre des conseillers en ressources humaines du Québec.
André Lavoie - Détenteur d’une maîtrise en études cinématographiques de l’Université de Montréal sur la représentation de l’homosexualité dans le cinéma québécois des années 1980, André Lavoie est critique de cinéma au journal Le Devoir depuis 1998. Il collabore également au magazine Sélection du Reader’s Digest, à l’émission radiophonique Aujourd’hui l’histoire diffusée sur Ici Radio-Canada Première, en plus d’animer des ateliers sur le journalisme indépendant. 
0/0

 

Go to top