Coronavirus (Covid-19)

À la suite de la décision du gouvernement de prolonger les mesures sanitaires additionnelles dans les zones rouges, les spectacles et activités publiques prévus jusqu’au 11 janvier 2021 prochain sont annulés ou reportés. Voir les dernières mises à jour

Musique du monde

Ivresses andalouses - Webdiffusion

Webdiffusion Du 27 au 29 novembre 2020

Des vieux souks d’Alep aux jardins d’Alhambra, des places de Marrakech aux scènes fiévreuses de Beyrouth… Un rêve d’une époque révolue aux géographies mêlées plane avec une clarté sonore dans ce nouveau spectacle de Leïla Gouchi. La chanteuse exquise y revisite avec une abondante générosité des chants et des poèmes portant sur l’amère douceur des amours inassouvies, l’ivresse et la passion, croisant improvisations vocales et Muwashahat, qudud d’Alep et mélodies andalouses.

Le muawchah, qui provient littéralement du mot « broder », signifie relier dans un collier une perle à une autre. Ce genre musical issu de poèmes à structure libre originaire de l’Andalousie mythique a parcouru le monde arabe jusqu’aux portes du Caire et d’Alep pour se développer et se décliner au fil des époques et des rencontres; il donne ainsi naissance aux fameuses noubas du Maghreb, ou aux somptueux qudud de Syrie, des suites musicales aux héritages culturels majeurs, avec chacune une structure très particulière.

Ce chant doux, poétique et mélodieux, de transmission exclusivement orale, requiert non seulement de solides facultés vocales, mais relève essentiellement de la profonde sensibilité de l’interprète. Leila Gouchi est l’une de ces grandes artistes qui parvient à nous transmettre avec justesse, par sa voix éthérée et veloutée, l’essence de ces ivresses andalouses, voguant avec charme entre les modes, les styles, les continents et les époques.

Entourée de musiciens exceptionnels, elle se sera notre guide dans ce périple musical qui débutera par une mélodie malouf ou gharnati, fera halte sur un air andalou, et s’achèvera par l’un des plus beaux qudud d’Alep. Le fabuleux pianiste Arden Arapyan, qui tient aussi la direction artistique, viendra saupoudrer d’accents jazzés ce spectacle aux paysages intérieurs faits de musique, et dont les notes et les accords, le lyrisme et l’émotion, constituent les perles distillées d’un collier qu’on enfile à travers les âges!

Détails

Tarifs et horaires

Webdiffusion en direct

Vendredi 27 novembre 2020
20h00
15,00 $

Webdiffusion sur demande

Du 27 au 29 novembre 2020
Sur demande
15,00 $

Le visionnement de la webdiffusion est disponible jusqu'au 29 novembre 2020.

Go to top