ERRANCES

Espace culturel Georges-Émile-Lapalme Plusieurs dates disponibles

Errances, une performance-parcours audio pour un.e spectateur-trice à la fois, qui raconte le récit du deuil d'un père entremêlé aux récits historiques enfouis sous les nombreuses transformations du parquet de la Place des Arts.

Le 12 décembre 2002, un homme succombe à une crise cardiaque devant le parvis intérieur du Théâtre Maisonneuve. 17 ans plus tard sa fille, l'artiste Mélanie Binette, décide de revisiter le deuil de son père en créant une performance in situ pour un.e spectateur-trice à la fois. Errances interroge la façon dont le deuil s'inscrit dans la ville, la mémoire de l'intime se fondant dans l'espace public. Un parc, un édifice, une envolée de marches peuvent nous rappeler un défunt. Quel intérêt avons-nous à y retourner par la suite, comme sous la forme d'un rituel païen? L'artiste guide chaque spectateur-trice main dans la main à travers un parcours audio, un dispositif immersif mixant l'environnement sonore en direct avec le texte de la performance. Les spectateurs-trices redécouvrent ce lieu fondateur de la vie montréalaise en y épluchant les différentes couches d'histoires enfouies sous le parquet du complexe culturel. Le souvenir de la dernière marche d'un homme pourra-t-il éclairer le passage du temps, rappeler ce qui a disparu de ce site?

Détails

Cette activité est présentée grâce au soutien financier de la
Fondation de la Place des Arts

Tarifs et horaires

  • octobre - novembre 2019
    Du 16 octobre au 24 novembre 2019

    Mercredi, jeudi et vendredi :
    16 h 00 - 17 h 15
    17 h 30 - 18 h 45
    19 h 30 - 20 h 45
    21 h 00 - 22 h 15

    Samedi et dimanche :
    14 h 00 - 15 h 15
    15 h 30 - 16 h 45
    17 h 30 - 18 h 45
    19 h 00 - 20 h 15

Biographie

Mélanie Binette est une artiste interdisciplinaire, performeuse et chercheuse, basée à Montréal. Elle a co-fondé et dirige depuis 2009 le Milieu de Nulle Part. Elle s'intéresse en particulier à la façon dont la performance transforme les lieux en créant des espaces virtuels, alternatifs et mythiques: qui troublent le réel. Elle a gradué en 2014 d'une maîtrise interdisciplinaire en arts à l'Université Concordia, son mémoire portant sur le potentiel politique de la participation des spectateurs-trices dans des performances immersives.
0/0

 

Go to top