Chanson francophone

Coups de cœur à l'ouvrage | Une rencontre avec Sylvain Cormier

Salle Claude-Léveillée Le 4 mars 2020

Comment devient-on critique et chroniqueur dans le milieu de la chanson? On ne sait trop. Ça ne passe pas nécessairement par un bac en communications ou les ateliers de journalisme. On sait de moins en moins comment faire pour le pratiquer : le métier de critique musical tend à disparaître au 21e siècle, perdu dans l'immense bac d'opinions partagées en vrac dans les réseaux sociaux. Ce que l'on sait, cependant, c'est que la fonction critique, ce qu'on appelle le discernement, s'apprend et s'affine de la même façon pour tous les métiers liés de près ou de loin à la chanson, que l'on soit réalisateur, musicien, chanteur, producteur, animateur de radio ou directeur général et artistique de la SACEF. Pour tous, il s'agit d'un processus né de la chanson elle-même : une série de coups de cœur nous atteint, à tous âges, de tous bords tous côtés, et la suite dépend de ce que nous en faisons. C'est le cœur de cette rencontre intitulée Coups de cœur à l'ouvrage.

Dans cet atelier, il sera beaucoup question d'écriture et de maîtrise des moyens. Nous insisterons sur la nécessité du travail - le bel ouvrage! - à partir des coups de cœur, qui sont surtout des déclencheurs, des points de départ qui ont besoin de nourriture et d'approfondissement pour porter fruits. Nous offrirons des balises et des guides pour mieux naviguer à travers les eaux troubles des idées préconçues et des lieux communs. Le cœur est un muscle : il faut de la souplesse pour ne pas simplement accuser les coups. C'est à une petite séance d'entraînement que vous êtes conviés.

Depuis 30 ans, on connaît surtout Sylvain Cormier pour sa collaboration au quotidien Le Devoir, où il est le chroniqueur/critique attitré en chanson et musique pop-rock. Il a signé plus de 5000 papiers, vu et entendu plus de 2000 spectacles, interviewé toutes les vedettes locales et internationales (d'Alexandre Désilets à McCartney!). Il a remporté le prestigieux prix Judith-Jasmin pour un portrait de Richard Desjardins. Il est devenu l’expert de service dans les documentaires, à la télé comme à la radio (chez René Homier-Roy à l'émission Culture Club, ces dernières années). Il est à l'origine de la série J'ai la mémoire qui tourne, diffusée trois saisons durant à Historia, une réalisation des Productions de la ruelle. Pour cette même boîte, spécialisée dans le domaine du documentaire, il est consultant, recherchiste, scénariste ou coscénariste, et signe la plupart des narrations : il a remporté un Gémeau pour le scénario du film Expo 67 : Mission impossible. Il écrit et compose des chansons, prépare un premier album avec Guylaine Maroist. On le considère comme un écrivain, plus qu'un journaliste. Sylvain Cormier, c’est une plume, une manière. Et une passion: il aime décrire plus que décrier, aimer plus que maugréer. Résumons : un contagieux.

Détails

Tarifs et horaires

Go to top