Avis de fermeture des rues

Jusqu'au 3 août, plusieurs rues avoisinantes à la Place des Arts seront fermées à la circulation. En savoir plus / voir le plan

Yann Perreau
Crédit photo : Alexandra Truchot
Crédit photo : Alexandra Truchot
Alexandra Truchot - 2 octobre 2017

Yann Perreau en entrevue - Chez Georges-Émile Off

Poète punk, charmeur, rassembleur… Yann Perreau est décidément atypique. Catherine Pogonat l’a reçu dans le cadre de la série d’entrevues Chez Georges-Émile Off pour essayer de mieux comprendre son univers.

 

Cette année marque les 10 ans du concert Perreau et la Lune, qui avait été présenté au Théâtre Quat’Sous. Cette proposition unique et intimiste de l’auteur-compositeur-interprète a été récompensée par un Félix de la Meilleure mise en scène au Gala de l’ADISQ 2007. Il s’est aussi valu une nomination pour le Spectacle de l’année. Dix ans plus tard, il rejoue ce spectacle poétique sur la scène de la Cinquième salle le 5 octobre

 

Dans son entrevue, Yann Perreau revient brièvement sur son enfance au cours de laquelle il a été exposé à la musique, dans le bar de ses parents. Voir quotidiennement des chanteurs de country et de blues donner leur performance festive teintera ses spectacles futurs d’une ambiance de cabaret et d’une énergie contagieuse.

 

Or, Yann Perreau admet qu’il a souvent été dans l’excès sur scène, mais qu’avec les années, il a appris à canaliser ses émotions grâce à une plus grande confiance en soi.

Il a toujours été attiré par la beauté dans l’imperfection et par les univers intemporels. Il a l’impression qu’il a réussi à construire un  monde propre à lui sans être vraiment à la mode. Pendant toutes ces années, il a touché à tout, mais on peut reconnaître sa marque chaque fois. Le succès lui permet d’ailleurs d’expérimenter des styles musicaux très opposés et il en est reconnaissant.

 

Ainsi, depuis son premier succès, il a beaucoup changé. Les dix dernières années ont été très chargées : il a rencontré la femme qui partage sa vie, il est devenu père, il a beaucoup voyagé, il a perdu son propre père… Il a connu la popularité, mais aussi des périodes creuses qui l’ont poussé  à devenir plus créatif; à se forcer à plonger dans d’autres projets.

 

C’est donc un Yann Perreau un peu différent qui rejouera les pièces maîtresses de Perreau et la Lune, le 5 octobre à la Cinquième salle.

Un Yann Perreau plus mature, mais toujours aussi lumineux.

 

Pour en savoir plus et apprendre pourquoi Yann Perreau adore Pulp Fiction et Charles Bukowski, visionnez l’entrevue au complet!

 

 

 

 

Pour voir sa performance au complet, cliquez ici

Go to top