Coronavirus (Covid-19)

Suite aux recommandations de la Santé publique, les spectacles et activités publiques prévus jusqu’au 28 octobre prochain sont annulés ou reportés. Au-delà de cette date, la Place des Arts pourra accueillir jusqu'à 250 personnes. Voir les dernières mises à jour

RURA
Catherine Courchesne - 5 mars 2020

RURA à la Place des Arts : une occasion de tomber amoureux de la musique écossaise

Lauréat de nombreux prix pour ses albums et ses concerts, le groupe folk écossais RURA a une renommée qui n’est plus à faire. Connu et reconnu en Écosse ainsi qu’un peu partout dans le monde pour son énergie et son style inspiré, le groupe fête cette année son 10e anniversaire. Pour souligner l’événement, la formation entame une tournée qui la mènera notamment en Australie, en Espagne et en Suède, mais également à Montréal, dans le cadre du Printemps écossais de la Place des Arts.

 

L’un des membres fondateurs de RURA, David Foley, nous en dit plus sur le groupe et sur le spectacle double qu’il offrira avec ses compatriotes de la formation Talisk, le 22 avril prochain au Théâtre Maisonneuve.

 

Comment décririez-vous la musique de RURA?

 

Après toutes ces années, ça reste la question la plus difficile! (Rires.) Je décrirais notre musique de deux manières. Premièrement, c’est de la musique folk contemporaine écossaise qui explore les thèmes du patrimoine et de l’appartenance. Deuxièmement, c’est une musique exaltante et tangible qui invite chaque personne à plonger dans son univers émotionnel, tel qu’il est et quel qu’il soit. Cet aspect sensoriel et expérientiel est très important pour nous.

 

RURA fête son 10e anniversaire cette année. Comment le groupe est-il né?

 

Trois d’entre nous étudiaient en musique à la même université, dans la métropole écossaise, Glasgow. Un jour, l’envie de fonder un groupe a jailli. Nos principales motivations : partir en tournée, vivre de la musique et faire la fête! Très rapidement, ce rêve est devenu réalité. Dix ans plus tard, notre motivation a légèrement changé : ce qui nous importe désormais est de continuer à nous exprimer à travers notre plus grand… et unique talent, la musique. (Rires.) Ce besoin de jouer est tel qu’outre RURA, chaque membre du groupe a un projet musical individuel. RURA reste toutefois notre projet principal.

 

 

Quel est votre rapport avec le Québec?

 

Pour l’instant, notre seule expérience avec le Québec se résume à avoir roulé sur l’autoroute transcanadienne! (Rires.) Nous arrivions de l’Île-du-Prince-Édouard et nous allions à Toronto pour y donner un spectacle, qui a finalement été annulé – mais c’est une autre histoire. Notre présence à la Place des Arts en avril sera donc notre première expérience artistique au Québec. Mais nous connaissons bien sûr des groupes de musique traditionnelle québécois, tels que Le Vent du Nord, un groupe que nous adorons et qui nous inspire énormément.

 

Lors de votre spectacle à la Place des Arts, vous offrirez un programme double avec le groupe écossais Talisk. Quelle est votre relation avec ce groupe?

 

Talisk est un excellent groupe de musique folk écossais avec lequel RURA a une parenté musicale indéniable. Outre ce lien artistique, nous sommes tous de proches amis. Nous sommes même invités aux mariages les uns des autres!

 

À quoi le public peut-il s’attendre lors de ce spectacle?

 

Ce sera un programme double enlevant durant lequel les deux groupes feront « scène à part ». Autrement dit, RURA et Talisk joueront l’un après l’autre. Le public peut s’attendre à des sonorités explosives, à une énergie contagieuse et à des arrangements originaux. Il verra défiler différents instruments, dont certains plus exotiques. Notre groupe mélange violon, cornemuse, flûte, guitare, clavier et bodhrán, un instrument de percussion utilisé dans la musique irlandaise, alors que Talisk rassemble violon, guitare et concertina, un proche cousin de l’accordéon. Aussi, durant ce spectacle, RURA profitera de son 10e anniversaire pour revisiter l’ensemble de son répertoire. Nous jouerons donc des pièces de nos trois albums : In Praise of Home (2018), Despite the Dark (2015) et Break It Up (2012). D’ailleurs, nous venons tout juste de terminer l’enregistrement d’un album en concert, qui fait un retour sur l’ensemble de notre parcours.

 

Pourquoi le public québécois devrait-il aller voir votre spectacle?

 

Pour la simple et bonne raison que tout le monde aime la musique folk écossaise! Mais plusieurs ne la connaissent pas encore. Assister à notre spectacle permettra justement aux Québécois de la découvrir... et d’en tomber amoureux. Et quoi de plus agréable que de laisser un nouvel amour s’exprimer?

 

 

Conformément aux directives gouvernementales, la Place des Arts suspend jusqu’à nouvel ordre tous ses spectacles et autres activités publiques. Il s’agit d’un cas de force majeure liée à la pandémie du coronavirus COVID-19. Conséquemment, le spectacle Rura & Talisk qui devait avoir lieu le 22 avril est annulé. Les détenteurs de billets seront informés par courriel sur les procédures qui seront mises en place.

 

 

 

Go to top