Coronavirus (Covid-19)

La Place des Arts suspend la tenue de spectacles et d'activités publiques jusqu'à nouvel ordre. Voir les dernières mises à jour

POSTE D’ÉCOUTE : Un retour de vacances en douceur
Marie-France Bujold - 1 août 2019

POSTE D’ÉCOUTE : Un retour de vacances en douceur

Après quelques semaines de périple ou de farniente, la réalité nous rattrape : il est temps de rentrer à la maison et de retourner travailler. Voici une sélection de pièces pour clore les vacances en beauté et se replonger en douceur dans la routine.

 

Pour un retour calme et harmonieux, pourquoi ne pas opter pour des œuvres du répertoire classique, avec Prokofiev ou Berlioz? Les rythmes latins de Paco de Lucía et Mark Kingswood permettront quant à eux d’attaquer le retour au travail dans la bonne humeur et avec énergie. Pour défaire les valises ou répondre aux courriels accumulés, voici une sélection de pièces tirées du répertoire des artistes qui se produiront à la Place des Arts au cours de la saison 2019-2020.

 

Appalachian Spring (Orchestral Suite), d’Aaron Copland

Vibrant et dynamique par moments, doux et paisible à d’autres, ce ballet dépose immanquablement un sourire sur les lèvres de ceux qui l’écoutent. Cette œuvre composée à la gloire de l’Amérique est parfaite pour filer sur les routes du retour à la maison. L’Orchestre symphonique de Montréal interprètera Appalachian Spring le 27 mars 2020, dans un Concert éclaté où l’univers de la designer Marie Saint-Pierre rencontrera celui de Kent Nagano, en compagnie de mannequins et de danseurs.

 

 

 

« Come falda di neve » (Lagrime di San Pietro), par la Capella Ducale Venetia

Parfaites pour élever l’âme le matin du retour au boulot, les harmonies vocales de Lagrime di San Pietro savent illuminer une journée. Le Los Angeles Master Chorale offre d’ailleurs une interprétation hautement touchante de cette œuvre a capella datant de la Renaissance. On pourra l’entendre en janvier prochain dans l’écrin de la Maison symphonique.

 

 

 

Stand By Me, par The Kingdom Choir

C’est avec brio que cette chorale gospel britannique revisite le classique de Ben E. King. L’ensemble l’a d’ailleurs interprété au mariage du prince Harry et de Meghan Markle, ce qui lui a valu une notoriété immédiate. Pourquoi ne pas se laisser porter par les voix mélodieuses et les rythmes entraînants de cet ensemble vocal pour s’attaquer à la journée?

 

 

 

Le Carnaval Romain, d’Hector Berlioz

Le Carnaval Romain, d’Hector Berlioz L’orchestration flamboyante du Carnaval Romain permet de s’attaquer aux tâches les plus pénibles avec enthousiasme. Inspiré par deux thèmes de l’opéra Benvenuto Cellini, qu’il avait composé quelques années plus tôt, Berlioz y reprend d’abord lentement la thématique de l’intime, où se déclare l’amour entre deux personnages. Ceux-ci se laissent ensuite emporter par les festivités carnavalesques, entraînant à leur suite les auditeurs au cœur d’une œuvre éblouissante. De quoi mettre de la couleur dans le retour au travail!

 

 

 

Tiergarten, par Andrea Lindsay et Luc De Larochellière

Tiergarten, par Andrea Lindsay et Luc De Larochellière Avec des textes fins et la rencontre de l’univers de ces deux artistes, le duo Lindsay-De Larochellière ajoute une touche de poésie à la journée. Issue de leur deuxième album, la pièce Tiergarten relate un amour brisé. Andrea Lindsay y chante seule, avec beaucoup de douceur, en alternant les paroles en français et en anglais.

 

 

 

Symphonie no 5, de Sergueï Prokofiev

Symphonie no 5, de Sergueï Prokofiev Pour se replonger dans les tâches plus complexes qui requièrent un haut niveau de concentration, quoi de mieux que d’écouter une symphonie grandiose? Considérée par plusieurs comme la pièce maitresse de l’œuvre du compositeur russe, cette symphonie en quatre mouvements peut être vue comme une œuvre patriotique, mais Prokofiev disait qu’il voulait avant tout y chanter la gloire et la grandeur de l’âme humaine.

 

 

 

Deep River, par Damien Sneed

D’abord douce, puis énergique, cette reprise de la célèbre œuvre afro-américaine Deep River nous transporte dans un univers musical poignant. Cette version jouée au piano et au violon sera d’ailleurs interprétée dans le cadre du spectacle We Shall Overcome, un hommage au mouvement de la lutte pour les droits civiques aux États-Unis. Des extraits des discours de Martin Luther King seront imbriqués avec plusieurs pièces survolant deux siècles de musique afro-américaine. Une œuvre riche et inspirante!

 

 

 

AUSSI À DÉCOUVRIR

Entre dos aguas, par Paco de Lucía

 

 

Fais-moi une place, de Julien Clerc

 

 

Dancing on a Monday, par Mark Kingswood

 

 

Rear View Mirror, de Mark Knopfler

 

 

Lindberg, par Robert Charlebois et Louise Forestier

 

 

LISTE DE LECTURE SPOTIFY 

 

Go to top