Coronavirus (Covid-19)

La Place des Arts suspend la tenue de spectacles et d'activités publiques jusqu'à nouvel ordre. Voir les dernières mises à jour

Maryse Boyce - 22 juillet 2019

POSTE D’ÉCOUTE : des vacances en musique

Avec la routine qui s’assouplit et les escapades qui se multiplient, la saison estivale est parfaite pour écouter davantage de musique. Si certains d’entre nous en profitent pour faire des découvertes, d’autres assumeront leur amour des valeurs sûres, et c’est très bien ainsi !

 

Pour vous accompagner tout au long de l’été, voici des propositions tirées du répertoire des artistes qui se produiront à la Place des Arts au cours de la saison 2019-2020. Parmi eux, des chouchous comme Plume Latraverse, qui viendra présenter son spectacle acoustique Séquelles ?, et Françoise Hardy, dont les chansons de L’Anamour seront reprises par la jeune actrice Laetitia.

 

Mais le mot d’ordre ici est diversité ! Vous pourrez vous réchauffer le cœur et le corps avec l’ensoleillé Preservation Hall Jazz Band, vous rappeler où vous étiez il y a 20 ans avec IAM, qui a marqué au fer rouge le son de Marseille au tournant du millénaire, ou entrer en mode contemplatif avec le piano d’Alexandra Stréliski.

 

 

En se préparant à rejoindre les copains : Lili voulait aller danser (hommage à Plamondon), par La Bronze

 

Comme son titre l’annonce, cette chanson a sa place dans votre routine de préparation à sortir, que ce soit pour profiter d’un concert extérieur ou pour aller vous dépenser sur une piste de danse bondée. Cette version énergique de La Bronze s’insère dans le spectacle Plamondon symphonique, un hommage au colossal parolier qui rassemble sur scène une imposante brochette d’artistes féminines toutes plus accomplies les unes que les autres.

 

 

 

En préparant une journée au soleil : Le lit des possibles, d’Alex Nevsky

 

Pour bien commencer sa journée de congé et se laisser gagner par le sentiment que tout peut arriver, Le lit des possibles d’Alex Nevsky ne vaut pas son pareil. Piano optimiste, percussions légères, la pièce vous emplira de joie et vous donnera envie de partir à l’aventure. Il sera en spectacle le 22 janvier 2020 au Théâtre Maisonneuve.

 

 

 

Pour rouler les fenêtres ouvertes : Mécaniques générales, de Patrice Michaud

 

Pour réellement profiter de cette chanson que vous avez déjà entendue un nombre incalculable de fois, rien de mieux que de rouler en voiture toutes fenêtres baissées en tapant du pied. Points boni si vous vous dirigez vers l’Est et passez par Cap-Chat, d’où est originaire Patrice Michaud.

 

 

 

Pour les moments intenses, sous le soleil ou les éclairs : Petit frère, d’IAM 

 

Si Petit frère est la trame sonore parfaite pour une course matinale qui élimine toxines et frustrations, cette pièce-culte d’IAM fonctionne aussi très lors d’un match de basket ou d’une randonnée à vélo.

 

Pas du type sportif ? La pièce accompagne avantageusement un orage d’été, dont elle souligne l’intensité. Elle est tirée de l’album culte L’école du micro d’argent, dont plusieurs morceaux seront repris et adaptés par l’Orchestre symphonique de Montréal, sous la direction de Dina Gilbert, dans un concert qui s’annonce grandiose, du 7 au 9 avril prochains.

 

 

 

En cuisinant sur le barbecue : Sans regret, par Brigitte Boisjoli

 

Pour profiter à fond d’une soirée sur la terrasse, préparez les grillades au son de cette pièce chaleureuse, au soul assumé, signée Brigitte Boisjoli. À vrai dire, l’album éponyme tout entier respire l’été ; un opus à se remettre dans les oreilles tout au long de l’année lorsqu’on a besoin d’un peu de soleil dans sa journée !

 

 

 

Pour s’immerger dans la nature : Burnout fugue, d’Alexandra Stréliski 

 

Les deux pieds dans l’eau depuis un quai en bois que dardent les rayons du soleil, ou sur la terrasse d’un chalet, les deux mains entourant un café et les yeux plongés dans l’horizon : voilà les contextes idéaux pour s’accompagner de cet hymne aussi sautillant qu’apaisant de la sensation du piano néoclassique Alexandra Stréliski. La pièce est extraite de son deuxième album, Inscape, paru en 2018. La musicienne s’arrêtera au Théâtre Maisonneuve le 13 février 2020.

 

 

 

Pour rentrer d’une chaude soirée : There is probably fire, de Dominique Fils-Aimé

 

Pour rentrer chez soi après une soirée entre amis dans l’écrin de la nuit encore chaude, cette chanson de la sensation Dominique Fils-Aimé s’avère tout indiquée. Percussions irrésistibles, piano libre, trompette lancinante et paroles telles que « Drop your tears in the fire » sont autant de raisons de succomber à musique de la Montréalaise. Cette pièce est tirée de son deuxième album, Stay Tuned !

 

 

 

AUSSI À DÉCOUVRIR

 

Les courants d’air, de Marc-Antoine Larche

 

 

Comment te dire adieu, par Françoise Hardy

 

 

Les 100 000 façons de tuer un homme, par Émile Bilodeau

 

 

 

Jonquière, de Plume Latraverse

 

 

Tumba, du Preservation Hall Jazz Band 

 

 

Tu es flou, de Gabriella

 

 

Entre l’ombre et la lumière, de Marie Carmen

 

LISTE D'ÉCOUTE SPOTIFY

Go to top