Avis de fermeture des rues

Jusqu'au 2 août, plusieurs rues avoisinantes à la Place des Arts seront fermées à la circulation. En savoir plus / voir plan

Le Flamenco
Véronique Champagne - 15 février 2019

POSTE D’ÉCOUTE : À la découverte du flamenco

Plus qu’un style de musique et de danse enflammé, le flamenco a plongé ses racines si profondément dans la culture espagnole qu’il est considéré comme un fleuron patrimonial non seulement pour l’Andalousie, mais pour toute l’humanité. Une sélection de chansons qui démontrent toute la variété — et l’incroyable talent — des artistes de flamenco.

 

Né dans l’Andalousie du 18e siècle, au confluent des cultures arabo-musulmane, juive, chrétienne et gitane, le flamenco s’est d’abord caractérisé par son chant à la sensibilité écorchée, le « cante jondo » (qui signifie « chant profond »), ponctué de percussions des mains et des pieds. Il s’est bientôt enrichi de mélodies à la guitare qui témoignent de la virtuosité des Andalous, sans oublier sa danse aux pas assumés. Après s’être développé dans les cafés au 19e siècle, le flamenco a connu une période de déclin dans l’entre-deux-guerres, puis est revenu en force à partir des années 1950. Depuis, nombreux sont les artistes qui revisitent cette tradition, composent de nouveaux classiques et font rayonner cette inventivité à travers la planète, jusqu’à faire entrer le flamenco au Patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO en 2010. Voici un tour d’horizon où la signature traditionnelle côtoie les artistes contemporains. De la chaleur plein les oreilles !

 

Entre Dos Aguas de Paco de Lucía

Une première guitare entre les mains à 5 ans, un talent acclamé dès 12 ans, un premier album à 17 ans : né Francisco Sánchez Gómez à Algésiras, en 1947, Paco de Lucía est souvent considéré comme le plus grand guitariste de flamenco au monde. Sa contribution inestimable à ce genre musical perdure au-delà de sa mort, survenue en 2014, notamment grâce au spectacle hommage The Paco de Lucía Project. D’abord enregistrée en 1973, la pièce Entre Dos Aguas a été un immense succès populaire.

 

 

 

Pa Salinas de Tomatito

Comme guitariste solo ou comme accompagnateur des plus grands artistes de chant flamenco, José Fernández Torres, alias « petite tomate », a vu son talent couronné à plusieurs reprises à travers les décennies. Comme le veut la tradition, ce musicien surdoué a appris dans la rue et dans les cafés, et joue entièrement à l’oreille. Il ne craint pas d’assaisonner son style d’une touche de jazz et s’avère un improvisateur enlevant.

 

 

 

Como El Algua de Camarón de la Isla

Le réputé chanteur gitan a été accompagné par les plus grands guitaristes flamencos de tous les temps, dont Paco de Lucía et Tomatito. Il a d’ailleurs signé une dizaine d’albums avec ce dernier, avant de mourir prématurément à 41 ans, en 1992. 

 

 

 

Soleá de Pepe Habichuela

José Antonio Carmona Carmona vient d’une grande famille de guitaristes flamenco. Le surnom « haricot vert » (habichuela) a été donné à son grand-père, une taquinerie inspirée de sa silhouette filiforme. Fier représentant du flamenco classique, Pepe a aussi contribué à sa fusion plus contemporaine avec le jazz. Son fils Josemi Carmona « Machuka » est aussi un guitariste espagnol de flamenco populaire.

 

 

 

Roma de Vicente Amigo

Vicente Amigo, 51 ans, est l’un des plus grands compositeurs et guitaristes contemporains de flamenco. L’inspiration celtique de ses œuvres est flagrante, de même que son intention de nous faire voyager, émotion par émotion, une note à la fois.

 

 

 

Luna de Fuego des Gipsy Kings

Rien de tel pour égayer un jour de pluie que le flamenco aux accents de pop et de rumba que tricotent joyeusement les Gipsy Kings. Formé de fils de gitans ayant fui en France pendant la guerre civile espagnole, le groupe connu pour sa chanson Djobi Djoba et pour sa reprise inventive d’Hotel California se concentre dans l’album Luna de Fuego (1983) sur les fondements musicaux du flamenco — guitare, chant, percussions des mains et des pieds — auxquels il injecte sa couleur inimitable.

 

 

 

Adagio d’Enrique et Estrella Morente

Le chanteur Enrique Morente ne fait pas l’unanimité parmi les adeptes de flamenco. Les plus attachés aux traditions voient dans ses explorations contemporaines un manque de respect envers l’essence du genre, mais ses nombreux admirateurs l’adorent. Et le chanteur est aujourd’hui considéré comme l’un des artistes les plus influents de ce style musical. Le talent vocal de sa fille Estrella est aussi reconnu à travers l’Espagne et bien au-delà de ses frontières. En duo, le père et la fille font preuve d’une complicité artistique incontestable.

 

 

 

LISTE D'ÉCOUTE SPOTIFY

 

 

Go to top