Avis de fermeture des rues

Jusqu'au 2 août, plusieurs rues avoisinantes à la Place des Arts seront fermées à la circulation. En savoir plus / voir plan

Pierre-Luc Pomerleau, l’artisan méticuleux d’un humour irrésistible
Philippe Couture - 20 décembre 2018

Pierre-Luc Pomerleau, l’artisan méticuleux d’un humour irrésistible

Une rythmique étudiée, une gestuelle démonstrative, une bouille attachante et de bonnes anecdotes : voilà la recette savoureuse de l’humour de Pierre-Luc Pomerleau. Armé de son grand sens de la narration, il offre un humour bien ficelé, qui charme même les plus sceptiques.

 

Réinventer la roue ? Ce n’est pas l’objectif de Pierre-Luc Pomerleau. Pour lui, tout est une question de simplicité et de précision, le tout livré avec chaleur. S’il a fait rigoler à ses débuts avec son personnage de coccinelle, on le connaît désormais mieux pour ses récits d’un quotidien moins banal qu’il n’y paraît.

 

Construisant ses histoires avec doigté, alignant les phrases avec un débit impressionnant que rythment des pauses savamment placées, l’humoriste raconte sa vie et touche chaque fois à l’universel. Sa dégaine de garçon de bonne famille ne l’empêche pas d’afficher une forte unicité. Et tout le monde en redemande.

 

Tout commence à Magog

 

C’est dans cette ville des Cantons-de-l’Est qu’il est né et qu’il a découvert l’humour sur son écran cathodique. C’est là aussi qu’il est devenu placier, à la fin de l’adolescence : un prétexte pour assister à répétition aux spectacles des humoristes en rodage au Vieux-Clocher.

 

Pourtant, Pierre-Luc Pomerleau a bien failli devenir comptable. Il détient un baccalauréat dans le domaine et a même exercé la profession quelque temps, tout en écumant les scènes des soirées humoristiques dans les bars. S’il a bel et bien la bosse des maths, même l’un de ses professeurs de comptabilité lui a conseillé de faire carrière en humour, constatant la facilité avec laquelle il faisait rire la classe pendant ses présentations orales.

 

Il a donc pris la direction de l’École nationale de l’humour, dont il a été diplômé en 2010. Il se fait ensuite remarquer dans certains galas Juste pour rire et en assurant la première partie du spectacle de François Bellefeuille, en tournée à travers la province. Gagnant du prix révélation Grand Rire en 2013, il est ensuite finaliste dans la catégorie Découverte de l’année au Gala Les Olivier 2015 et gagne son premier Victor pour le meilleur numéro du festival Juste pour rire en 2017.

 

La télé lui a aussi mis le grappin dessus : il a été l’un des quatre larrons de l’émission Les Jokers, sur V, pendant 3 ans, en plus d’avoir participé à titre de chroniqueur à l’émission ALT, sur Vrak.

 

Pierre-Luc Pomerleau présentera son spectacle solo le 19 janvier prochain, à la Cinquième Salle de la Place des Arts. Il assurera aussi la première partie du spectacle de François Bellefeuille, à la Salle Wilfrid-Pelletier, le 9 janvier 2019.

 

 

Pierre-Luc Pomerleau en trois clics

 

Gala Juste pour rire 2017, le dilaudid gagnant du prix Victor pour le meilleur numéro du festival.

 

 

La première prestation de Pierre-Luc Pomerleau dans un Gala Juste pour rire, où sa typologie des clients de bars a su dérider la salle.

 

 

La vidéo annonçant sa première Place des Arts.

 

Go to top