Paco de Lucia
Crédit photo : Cornel Putan
Crédit photo : Cornel Putan
Anne-Hélène Dupont - 18 mai 2017

Paco de Lucía : portrait d'un virtuose incontesté de la guitare

Maître incontesté de la guitare flamenca et musicien virtuose, Paco de Lucía a révolutionné le flamenco et l’a ouvert à des influences multiples au cours d’une brillante carrière étendue sur un demi-siècle. Le spectacle The Paco de Lucía Project, qui fera escale à la Place des Arts cet automne, lui rend hommage.

 

La mort du musicien espagnol Paco de Lucía sur une plage mexicaine, en 2014, a causé une onde de choc dans le milieu de la musique. Le flamenco perdait alors son plus grand ambassadeur et un rénovateur génial ; la vaste confrérie des guitaristes, elle, perdait l’un de ses membres les plus doués.

 

Paco de Lucia Place des Arts

Al Di Meola,John Mclaughlin et Paco de Lucía – concert à Barcelone dans les années 80

Photographe : F. Antolín Hernandez

 

Né en Andalousie en 1947, Francisco Sánchez Gomez, alias Paco de Lucía, a pincé ses premières cordes à cinq ans, guidé par ses frères et son père. Bientôt, son talent le distingue : à 12 ans, il remporte un concours de flamenco ; deux ans plus tard, la compagnie de danse de José Greco l’emmène en tournée aux États-Unis.

 

Le jeune prodige enregistre à 17 ans son premier album solo, La fabulosa guitarra de Paco de Lucía, qui révèle son jeu sensible et sa virtuosité. C’est le premier opus d’une discographie qui compte au total plus de 30 albums.

 

Paco de lucia

Juan el de la Vara & Paco de lucía en 1972

Photographe : Cachava

 

Au fil des associations avec des musiciens d’horizons divers, du célèbre chanteur flamenco Camarón de la Isla aux vedettes pop Eric Clapton et Bryan Adams, en passant par les ensembles classiques et les jazzmen de renom, le discret Andalou en chemise blanche et pantalon noir a extirpé le flamenco traditionnel de son carcan, sans pour autant le déraciner.

 

paco de lucia

En répétition sur la scène des arènes de Nîmes avant le spectacle avec John Mc Laughlin - 1994

Source : Paprikadefrance

 

Du jazz, Paco de Lucía retient l’improvisation et le mariage avec le saxophone et la basse électriques. Des musiques sud-américaines, il garde les rythmes et les percussions. Sa rumba Entre dos Aguas, enregistrée en 1975, incarne désormais l’esprit d’une époque.

 

 

 

 

Les guitaristes de flamenco sont unanimes à saluer son apport immense à leur art. Javier Limón est l’un d’eux. En entrevue au journal espagnol El País, le guitariste et producteur de disques madrilène a confié : « J’ai marqué d’une pierre blanche chaque jour que j’ai passé avec lui. » Depuis la mort du maître, dont il avait produit en 2004 l’album primé Cositas buenas, Limón multiplie les initiatives pour honorer sa mémoire.

 

C’est dans cet esprit qu’il a conçu The Paco de Lucía Project. Le spectacle réunit les musiciens qui ont collaboré avec le légendaire guitariste au cours des dix dernières années, dans des prestations musicales qui rendent hommage à l’héritage du légendaire guitariste et ouvrent de nouvelles voies pour le flamenco contemporain.

 

 

 

Paco de Lucía. Festival International de Jazz de Montréal 2011

 

Le 20 octobre, la Place des Arts accueillera The Paco de Lucía Project dans la salle Wilfrid-Pelletier. Ne manquez pas l'occasion unique de voir  la meilleure expérience de flamenco du moment!