Matiu, le rockeur innu écartelé
Philippe Couture - 27 septembre 2018

Matiu, le rockeur innu écartelé

Étoile montante de la jeune scène autochtone québécoise, Matiu chante l’écartèlement identitaire innu, posant sa voix granuleuse sur des rythmes folk rock un peu sales.

 

De son vrai nom Matthew Vachon, le musicien innu est né à Maliotenam, sur la Côte-Nord. Ses chansons, sans filtre et sans faux-fuyants, peignent un portrait en demi-teintes de la vie sur une réserve, et font le portrait d’un jeune homme écartelé entre la ville et la campagne, entre la tradition et l’appel de la modernité. Une série de récits chantés, qui évoquent les déboires de « l’Autochtone 2.0 », comme il se plaît à se définir.

 

Propulsé à ses débuts par l’organisme Musique nomade, qui soutient la relève musicale autochtone, Matiu a d’abord lancé quatre chansons qui ont fait grand bruit sur la Côte-Nord. La première, une vraie chanson de révolte intitulée Indian Time, a donné le ton. « J’ai vu Sitting Bull se faire assassiner pour être ce qu’il avait toujours été / Je te jure j’étais révolté. »

 

Il est parfois chanteur engagé, parfois conteur sensible aux petits détails du quotidien, parfois simplement festif. Mais sa musique, même si elle puise dans différentes influences occidentales, est toujours ancrée dans la réalité autochtone. S’il chante principalement en français, il ose aussi l’innu sur certaines pièces, comme la très belle Petekat.

 

Un menuisier à la guitare

 

Matiu n’a pas toujours été musicien. Menuisier de profession, il a aussi étudié en technique de scène. C’est au cégep, d’ailleurs, qu’il a découvert son intérêt pour la guitare et qu’il a composé ses premières chansons.

 

Il a ensuite participé au Festival international de la chanson de Granby et suivi des ateliers de perfectionnement. Un parcours qui l’a mené à développer ce qu’il appelle du « folk bipolaire », tantôt grave et tantôt festif, et à privilégier une écriture à la fois très réaliste et très imagée. Il n’y a qu’à écouter la chanson Crépuscule, ode à la beauté de la nature, pour s’en convaincre.

 

Matiu se produira à la Place des Arts lors du spectacle Nikamu Mamuitun - Chansons rassembleuses qui prend l’affiche le 26 octobre à la Cinquième Salle.

 

 

En trois clics

 

Le vidéoclip de la chanson Loup Garou, qui fait partie du premier EP de Matiu

 

 

 

Matiu chante en innu au festival Innu Nikamu en 2017 à Maliotenam.

 

 

 

Un court métrage du Wapikoni mobile, réalisé par Matiu pour accompagner la chanson Indian Time

 

Go to top