Coronavirus (Covid-19)

Suite aux recommandations de la Santé publique, les spectacles et activités publiques prévus jusqu’au 23 novembre prochain sont annulés ou reportés. Au-delà de cette date, la Place des Arts devrait pouvoir accueillir jusqu'à 250 personnes. Voir les dernières mises à jour

Marcie, la chanteuse populaire au charme suranné
Philippe Couture - 27 septembre 2018

Marcie, la chanteuse populaire au charme suranné

Ses chansons délicieusement rétro, en filiation directe avec une longue lignée de chanteuses françaises, n’empêchent pas Marcie d’avoir un son unique. Coup d’œil sur une auteure-compositrice-interprète à l’univers délicat et parfaitement maîtrisé.

 

Elle est née à Jonquière et a vécu à Québec, puis Montréal. Pourtant, Marcie a l’âme d’une chanteuse du Vieux Continent, et les médias la comparent sans cesse à Barbara, à Anne Sylvestre ou à Françoise Hardy. C’est probablement dû à sa diction ciselée et aux traditions de chanson française qu’elle embrasse de manière très assumée, tout en y combinant une sonorité rock-jazz bien métissée. Son look garçonne, style Paris des années folles, et l’esthétique surannée de ses clips en noir en blanc y contribuent assurément. Mais Marcie adopte ces références à sa manière, y ajoutant un indescriptible supplément d’âme et une touche très personnelle. Un oiseau rare.

 

La musicienne chante l’amour et les grandes émotions dans une musique délicate et sophistiquée, mais aussi pleinement sensorielle, au plus près du vécu et du frisson amoureux. Poésie du quotidien et images florales ou automnales déploient leurs multiples sens dans des chansons d’une grande élégance, qui racontent l’amour tout en nuances.

 

Son plus récent album, habité par l’influence de son grand complice Ludo Pin, a été réalisé par Dany Placard et Louis-Philippe Gingras. Montréal est en cendres s’inscrit à merveille dans cette discographie racontant l’amour et la solitude, la beauté et le mystère.

 

Courir les concours

 

« Je serai chanteuse populaire ou j’entrerai au monastère. » Voilà ce que chante Marcie, de son vrai nom Marcie Michaud-Gagnon, dans la chanson Puisque. L’artiste a en effet suivi le chemin le plus direct qui soit pour parvenir à son but, abandonnant des études universitaires en études internationales et langues modernes pour suivre la formation de l’École nationale de la chanson de Granby. On l’a ensuite vue brandir des trophées sur les scènes des concours les plus prestigieux, notamment au Festival en chanson de Petite-Vallée, où elle a décroché cinq prix majeurs en 2012.

 

« Je serai chanteuse populaire ou j’entrerai au monastère. »

 

Finaliste du concours Les Francouvertes en 2013, c’est là qu’elle a davantage attiré l’attention et que sa carrière a vraiment pris son envol. Mais Marcie est une habituée des récompenses : Bourse Objectif Scène, Coup de cœur de Vue sur la Relève, Entrées en Scène Loto-Québec... Un talent qui se démarque !

 

Marcie se produira à la Place des Arts lors du spectacle Nikamu Mamuitun - Chansons rassembleuses qui prend l’affiche le 26 octobre à la Cinquième Salle.

 

En trois clics

 

Le clip de la chanson Fais-moi pleurer, sûrement la chanson la plus populaire du répertoire de Marcie, où l’on reconnaît son univers rétro-pop

 

 

Invitée à une session acoustique par le magazine français madmoiZelle.com, Marcie chante Paris, Moscou, une ballade nostalgique et pleine de douceur qui donne des envies d'ailleurs

 

 

 

Une entrevue et une session acoustique réalisée par le webzine Livetoune en 2013 dans les loges du Lion d’Or, en marge des Francouvertes

 

 

 

Go to top