Avis de fermeture des rues

Jusqu'au 3 août, plusieurs rues avoisinantes à la Place des Arts seront fermées à la circulation. En savoir plus / voir le plan

Marc Hervieux
Crédit photo : Place des Arts
Crédit photo : Place des Arts
Alexandra Truchot - 16 décembre 2017

Marc Hervieux en entrevue - Chez Georges-Émile

Chanteur polyvalent, Marc Hervieux est actif depuis 25 ans sur la scène culturelle québécoise. Le ténor est connu pour son alliance entre la pop et la musique classique et ses collaborations avec de nombreux artistes d’ici. Catherine Pogonat l’a reçu dans le cadre de la série Chez Georges-Émile afin de discuter de son enfance, de la démocratisation de la musique classique, et de sa curiosité perpétuelle. Vous pourrez entendre Marc Hervieux le 15 et 16 juin pendant la soirée Brel Symphonique.

Marc Hervieux aime souvent raconter son enfance, il reste très attaché à ses racines. Quand il se trouve dans des moments de doutes et de questionnements, il retourne d’ailleurs se promener dans son quartier d’origine, Hochelaga-Maisonneuve. Revoir son ancien voisinage l’apaise et le garde les deux pieds sur terre.

Le chant classique est arrivé plutôt tard dans sa vie. Son père était un grand amateur de musique country. L’écoute de cette musique lui a montré l’importance des histoires simples, mais touchantes. La réalité crue chantée. L’authenticité et les émotions pures en mélodie. Un autre souvenir cher de son enfance reste Roger Doucet. Son père lui demandait de chanter l’hymne national en même temps que lui, les soirs de hockey. Par curiosité, il a eu envie d’en savoir plus sur cet instrument intense qu’est la voix; la faire travailler, la faire grandir.

Cependant, au départ, son père l’a poussé à ne pas en faire sa carrière. Il fallait trouver un métier plus sérieux. Il est donc devenu graphiste. Un jour, il décide de passer les auditions pour une pièce chantée au Théâtre Denise-Pelletier. Il est pris et remporte même du succès. Il décide de retourner à l’école à 25 ans afin d’apprendre les bases de la musique classique. Il suit même des cours de solfège avec des enfants de 7-8 ans, ce qui a été une belle leçon d’humilité. Mais depuis ce temps, il garde toujours en lui le syndrome de l’imposteur. Il se demande encore sans cesse ce qu’il deviendra en grandissant!

Pop ou classique?

Alors qu’il a failli être renvoyé du Conservatoire quatre fois, car il cherchait toujours à interpréter un répertoire plus pop aux examens, il ne s’est jamais censuré dans sa carrière professionnelle. Il ne s’arrête pas au style de musique; ce qui importe c’est de croire au projet. La démocratisation de la musique classique n’est pas forcément une mission pour lui, c’est simplement naturel de mélanger les genres et de chanter ce qu’il aime. Par contre, il est content des changements des dernières années amenés par Pavarotti and friends ou encore, Kent Nagano au Québec.

Il rêve de partir pour un tour du monde en voilier avec toute sa famille et pour lui, le bonheur est tout simple. Il se trouve dans les moments quotidiens comme lorsqu’il partage un bon sandwich avec ses filles, sur le bord de la route, ou encore lorsqu’il les voit sourire. Finalement, il aimerait posséder le don de jouer parfaitement de tous les instruments existants, car sa curiosité n’est jamais rassasiée. Marc Hervieux a envie de tout connaître et de toujours pousser les choses plus loin!

Pour en savoir plus sur Marc Hervieux et découvrir quel est son plaisir coupable, visionnez l’entrevue au complet.

Ne ratez pas Marc Hervieux le 12 août 2018 au Gala Sinatra-Bublé!, avec l’orchestre La Sinfonia de Lanaudière, et le 15 et 16 juin dans le cadre de Brel Symphonique. Il sera de retour également pendant le temps des Fêtes pour la comédie musicale Décembre.

Regardez l'entrevue en intégrale

 

 

Go to top