Avis de fermeture des rues

Jusqu'au 3 août, plusieurs rues avoisinantes à la Place des Arts seront fermées à la circulation. En savoir plus / voir le plan

programme éducatif
Crédit photo : Mikael Theimer
Crédit photo : Mikael Theimer
Alice Mariette - 30 avril 2018

Le Programme éducatif de la Place des Arts: quand la culture prend d’assaut les écoles

Le Programme éducatif de la Place des Arts, qui amène la culture dans les écoles, connaîtra son apogée au mois de mai avec trois événements spéciaux. Survol d’un programme qui ouvre les horizons des élèves... comme des artistes !

Une exposition avec le chanteur Patrice Michaud, un Block Party avec le rappeur Dramatik, un marathon de slam avec Queen KA… Ces trois événements, qui auront lieu les 5, 12 et 26 mai prochains, constituent les étapes finales d’un beau processus de création mené par des élèves au secondaire et leurs professeurs.

Le Programme éducatif de la Place des Arts a permis aux jeunes de découvrir une discipline et un artiste, tout en développant leur créativité. En 2017-2018, c’est Queen KA, Dramatik et Patrice Michaud qui ont répondu présents, acceptant d’agir à titre d’artistes-médiateurs pour accompagner les classes.

 

Une grande célébration

Lors des événements du mois de mai, les élèves présenteront leur travail en public et célébreront l’expérience qu’ils ont vécue tout au long du programme. « C’est un moment précieux pour ceux qui ont envie de se prêter au jeu, une occasion d’échanges souvent poignante et chargée d’émotion », raconte Marika Crête-Reizes, gestionnaire programmation et accessibilité culturelle à la Place des Arts.

Ces représentations, auxquelles les jeunes ont le choix de participer ou non, représentent un temps fort de l’expérience. Madame Crête-Reizes se rappelle par exemple la première édition du marathon de slam, l’année dernière. « C’était très émouvant de voir des élèves qui ne parlaient pas français deux ans plus tôt monter sur scène et déclamer leur texte. J’en ai encore des frissons », se souvient-elle. Elle ajoute que les jeunes qui décident de participer en sortent toujours grandis.

 

Un processus de création

L’objectif premier du programme est d’initier et sensibiliser les jeunes aux arts de la scène. « On sort du modèle d’un cadre théorie-pratique, en les plongeant dans l’action dès le départ », explique Marika Crête-Reizes. En fait, les élèves apprennent à se connaître et comprennent l’importance de la discussion et de la réflexion, avec la créativité pour modus operandi. « On s’intéresse davantage au processus de création qu’à la finalité », tient-elle à préciser.

Chaque classe bénéficie de deux ateliers pratiques avec des artistes-médiateurs, l’un à l’école et l’autre à la Place des Arts. « Avoir deux ateliers permet d’aller plus loin, en plus de créer un lien entre l’artiste, les élèves et la Place des Arts ». Elle insiste aussi sur le fait que dans tout ce projet artistique, le relationnel est clé.

Lors du premier atelier, les élèves découvrent l’artiste et font leurs premiers pas dans le processus de création. Puis, au moment du second atelier à la Place des Arts, ils apportent les textes qu’ils ont continué à travailler à l’école, et l’artiste leur offre des conseils pour la représentation finale : comment jouer avec l’intonation de la voix, la posture ou encore le rythme. « Le projet donne une opportunité de s’exprimer, ça devient une tribune où les élèves sont libres de choisir le sujet qui les interpelle ».

 

Les jeunes à la rencontre de l’art

Quant au choix des artistes, il se fait de façon naturelle. « Cette année, nous avons trois perles, qui sont très différentes, mais qui ont un point commun : au-delà de la qualité de leur art, ils sont intègres, authentiques et croient foncièrement en la nécessité de mettre les jeunes en relation avec l’art », estime Marika Crête-Reizes. De plus, selon elle, ces artistes portent en eux l’idée que l’art peut ouvrir des portes.

Elle tient d’ailleurs à rappeler que le programme est avant tout fait pour les jeunes. « Tout au long du processus, ils sont en action. On ne veut pas qu’ils soient passifs, mais qu’ils soient engagés », note-t-elle. Tout le projet a été pensé en fonction d’une ligne directrice : la culture dans les écoles est essentielle.

« On croit que l’art permet aux élèves de s’ouvrir sur le monde, d’acquérir des connaissances, de développer des compétences pour persévérer à l’école et réussir dans la vie », lance-t-elle. Du même souffle, elle ajoute que le projet leur permet d’être des citoyens plus ouverts, créatifs et engagés, et de voir le monde autrement.

Le Programme éducatif s’inscrit dans le Programme d’accessibilité aux arts de la scène (PAAA) de la Place des Arts, rendu possible grâce au soutien financier de la Fondation de la Place des Arts.

Go to top