Avis de fermeture des rues

Jusqu'au 12 juillet, plusieurs rues avoisinantes seront fermées à la circulation. En savoir plus / voir le plan

Alexandra Truchot - 24 mai 2018

Laurent Saulnier en entrevue - Chez Georges-Émile Off

Laurent Saulnier, vice-président à la programmation et production de l’Équipe Spectra, est à la tête de trois des plus gros festivals en Amérique du Nord : les FrancoFolies de Montréal, le Festival international de Jazz de Montréal et Montréal en lumière. Il est aussi un des plus grands mélomanes du Québec, a assisté à plus de 20 000 concerts dans sa vie et a été journaliste musical pendant de nombreuses années. Catherine Pogonat l’a reçu dernièrement dans son décor coloré de Chez Georges-Émile Off, afin de parler des Francos de Montréal et de la situation actuelle de la musique francophone au Québec.

Pour Laurent Saulnier, la musique a toujours été essentielle. Il se rappelle que vers 1967, il a assisté à un spectacle de Robert Charlebois, sur les épaules de son père, et que ce moment a été révélateur pour lui. La musique serait centrale dans sa vie.

Il est devenu journaliste musical, non par choix, mais plutôt par nécessité de payer son loyer. De plus, à l’époque, il se disait que c’était un emploi facile, car il aimait tout simplement la musique. Finalement, ce n’était pas si simple, mais il a apprécié l'expérience et a continué dans cette voie. Il avait atteint un certain confort et se voyait demeurer journaliste pour de nombreuses années, lorsqu’Alain Simard l’a approché en 1999, à l’entrée d’un concert au Spectrum et lui a proposé de venir le rejoindre. Son mandat? Rajeunir le festival des Francofolies, tout en gardant une place à des spectacles pour une clientèle un peu plus âgée.

Pour lui, c’est lors des spectacles que tout se passe. C’est une expérience unique,  une performance sans filet. On a l’impression d’une certaine communion; 2000 personnes qui écoutent la même chanson au même moment et ressentent la même émotion. C’est magique.

Musique ou chanson francophone?

Laurent Saulnier aimerait qu’on cesse de parler de chanson francophone, mais qu’on utilise plutôt l’expression musique francophone qui semble plus diversifiée et moins limitée à du traditionnel. Il est persuadé que la musique francophone du Québec se porte bien et offre énormément de choix. Sans hésitation, la meilleure ville pour aller voir un spectacle restera toujours Montréal, car le public y est sans pareil. Et qu’est-ce qu’un bon spectacle? C’est tout simplement une adéquation entre le bon artiste, la bonne salle, les bons amis et la bonne ambiance. Par contre, on peut souvent être surpris et voir un spectacle hors pair dans un contexte qui n’était pas idéal. Il faut s’ouvrir!

Pour savoir quel est le meilleur spectacle que Laurent Saulnier a vu dans sa vie, visionnez l’entrevue au complet.

Les Francos de Montréal auront lieu dans plusieurs salles de la Place des Arts, du 8 au 16 juin 2018. Le Festival International de Jazz de Montréal aura lieu du 28 juin au 7 juillet 2018.

Regardez l'entrevue en intégrale

 

 

 

Go to top