Coronavirus (Covid-19)

De nouveaux spectacles sont mis en vente et présentés dans nos salles chaque semaine, le tout dans le respect des consignes de la santé publique. Voir les dernières mises à jour

L’Histoire de mes chansons : révélations sur les succès de la chanson d’ici
Maryse Boyce - 13 juillet 2021

L’histoire de mes chansons : révélations sur les succès de la chanson d’ici

Vous êtes-vous déjà demandé quelle a été la bougie d’allumage de la création des succès de Laurence Jalbert? Avez-vous déjà voulu savoir comment Paul Piché a réussi à composer des chansons qui continuent de vivre autour des feux de camp? Ces questions – et bien d’autres – trouveront réponse dans la série de spectacles L’Histoire de mes chansons.

 

Cette série s’installera à la Place des Arts en juillet afin que soient enregistrés devant public des spectacles qui seront diffusés sur le Web en novembre prochain. Nous avons discuté de ces rencontres avec leur idéateur et producteur, Martin Leclerc.

 

De la contrainte naissent les bons concepts

 

L’idée de cette série de spectacles-entretiens avec des monuments de la chanson québécoise est née l’été dernier, alors que l’univers culturel était pratiquement à l’arrêt. « L’idée m’est venue quand la ministre de la Culture et des Communications a demandé aux gens de l’industrie de se réinventer dans la pandémie », explique le producteur. C’est alors qu’il a pensé à ce concept intimiste, d’abord conçu exclusivement pour la webdiffusion.

 

Chaque soirée allie un entretien mené par l’animatrice chevronnée Monique Giroux et un concert dans lequel de quatre à six interprètes revisitent les titres dont le créateur ou la créatrice en vedette dévoile les ficelles.

 

Les interprètes sont choisis pour leurs liens avec l’artiste à qui l’on doit ces chansons et pour leur capacité à les réinventer. « Ceux et celles qui viennent interpréter une chanson qui est dans la tête du public vont souvent livrer une interprétation différente, plus personnelle, où l’on écoute différemment les mots », souligne le producteur.

 

Avec cette formule, Martin Leclerc fournit du travail à une équipe de 25 à 30 personnes, autant des musiciennes, des musiciens et des interprètes que des gens à la technique œuvrant sur le plateau chaque soir.

 

Un enthousiasme certain

 

La première mouture, qui a été présentée en webdiffusion l’automne dernier, comptait Jean-Pierre Ferland, Clémence DesRochers, Yvon Deschamps et Stéphane Venne parmi ses invités, alors que pour la deuxième série, dont l’enregistrement s’est déroulé au Théâtre Jean-Duceppe et dont la webdiffusion a eu lieu en mars et en avril dernier, ce sont Renée Martel, Roch Voisine, Pierre Huet et Serge Fiori qui ont accepté de dévoiler les secrets de leur processus créatif. 

 

« Il y a tellement d’auteurs et de compositeurs qu’on peut inviter pour ce projet-là », dit le producteur, à qui la carrière dans le milieu de la musique a permis de tisser au fil des ans un solide réseau de contacts. « Tous ceux qu’on sollicite répondent favorablement », affirme-t-il.

 

La série d’entretiens-spectacles qui sera tournée cet été devant public se concentrera sur les œuvres de Laurence Jalbert, de Marcel Lefebvre, de Daniel Lavoie et de Paul Piché.

 

Dans l’élaboration du programme, le producteur s’assure chaque fois de consacrer une soirée à une autrice-compositrice. Un autre aspect qui lui tient à cœur est de mettre en lumière une compositrice ou un compositeur que le grand public connaît moins, mais dont les créations se sont taillé une place de choix dans notre répertoire musical, comme Stéphane Venne et Pierre Huet. Cette saison, c’est Marcel Lefebvre, à qui l’on doit notamment la chanson Une colombe, popularisée par Céline Dion, qui sera à l’honneur.

 

Mario Pelchat fera partie du programme pour un concert hors série qui soulignera ses 40 ans de carrière. La diffusion de ce spectacle, en septembre prochain, coïncidera avec la sortie de son nouvel album.

 

Un nouvel éclairage sur les succès

 

Martin Leclerc souhaite qu’au fil de ces soirées, précieuses en raison des confidences qu’elles provoquent, le public « puisse découvrir d’autres facettes du travail de l’auteur comme de l’interprète, en apprendre sur des chansons qu’on entend depuis des années sans savoir pourquoi elles ont été écrites et participer à la mémoire d’une œuvre musicale ».

 

Ce souhait fait écho à ce qui le pousse personnellement à poursuivre la création de telles rencontres : l’impression de contribuer à « la mémoire collective, grâce à ce qui est raconté par chacun des auteurs et compositeurs ».

 

« [Je souhaite que le public] puisse découvrir d’autres facettes du travail de l’auteur comme de l’interprète, en apprendre sur des chansons qu’on entend depuis des années sans savoir pourquoi elles ont été écrites et participer à la mémoire d’une œuvre musicale »

 

Dans cette mission, la Place des Arts, et son éventail de salles permettant de varier l’ambiance en fonction des univers musicaux, s’avère un partenaire de choix pour le producteur. « C’est un sceau de qualité et, pour nous, cela signifie travailler avec une équipe qui a toutes les compétences requises ».

 

L’Histoire de mes chansons s’inscrit dans le programme Les Arts d’été, qui se déroule à la Place des Arts du 23 juin au 21 septembre 2021.

 

Go to top