Coronavirus (Covid-19)

La Place des Arts peut désormais accueillir des spectacles et activités publiques de 250 personnes et moins.  Voir les dernières mises à jour

Ivan Boivin-Flamand, le folk dans le sang
Philippe Couture - 27 septembre 2018

Ivan Boivin-Flamand, le folk dans le sang

Ses chansons folk en atikamekw et en français feraient fondre le cœur le plus glacial. Ivan Boivin-Flamand, révélé par Wapikoni mobile alors qu’il n’avait que 13 ans, est l’une des voix importantes de la pop atikamekw.

 

Du plus loin qu’il se souvienne, le guitariste et multi-instrumentiste originaire de Manawan a toujours aimé la musique. Il était si jeune lorsqu’il a commencé à pincer les cordes de son instrument que son apprentissage de la guitare se confond presque avec celui du langage. Voilà qui en fait aujourd’hui, à l’aube de la vie adulte, un guitariste à la technique irréprochable, dont le talent est largement reconnu dans les communautés autochtones du Québec.

 

Ivan Boivin-Flamand fait de la pop en atikamekw et n’hésite pas à mélanger des influences traditionnelles à son goût pour le rock, le folk et le blues. Ce grand fan de Bon Jovi a le rock populaire tatoué au cœur et compte bien suivre les traces de son idole. Il fait ainsi partie du renouveau de la musique autochtone, parmi de nombreux jeunes artistes qui osent résolument les métissages.

 

Wapikoni, la bougie d’allumage

 

C’est dans la caravane du Wapikoni mobile que le jeune chanteur a enregistré sa toute première chanson en 2011. Simplement intitulée Mon petit frère, la touchante chanson évoque la maladie rare qui affecte son plus jeune frère, Alex, celui « qui va tellement mieux quand il est dans le bois ». Sur des notes douces à la guitare, sa voix se fait mélancolique et néanmoins bercée d’espoir.

 

Quand il prend la plume, Ivan Boivin-Flamand se laisse inspirer par la vie de ses proches, jouant au conteur pour évoquer une bribe de vie familiale ou un morceau de sa vie amoureuse.

 

Également connu pour ses collaborations avec le musicien innu Scott Pien-Picard, il s’illustre sur scène avec lui en tournée, récoltant les applaudissements d’un enthousiaste public des Premières Nations partout au Québec. Un premier pas vers une carrière aussi florissante que celle de Richie Sambora ? Qui sait !

 

Ivan Boivin-Flamand est l’un des participants au spectacle Nikamu Mamuitun - Chansons rassembleuses, le 26 octobre à la Cinquième Salle.

 

 

En trois clics

 

Ivan Boivin-Flamand en prestation au festival Innu Nikamu 2017, invité dans un grand spectacle collectif avec Florent Vollant

 

 

Ivan Boivin-Flamand collabore avec l’artiste innu Scott Pien-Picard dans cette chanson bilingue, destinée à rassembler Innus et Atikamekw

 

 

Une capsule montrant l’artiste à la guitare et en entrevue au sujet de son parcours

 

 

Go to top