Farruquito, la fièvre du flamenco à Montréal !
Crédit photo : Luiz C Ribeiro
Crédit photo : Luiz C Ribeiro
-

Farruquito, la fièvre du flamenco à Montréal !

Il s’appelle Juan Manuel Fernández Montoya. Sa famille l’appelle Mani, ses amis, Juan, mais pour les amoureux du flamenco qui viendront le voir déployer sa maestria en octobre 2022 sur les planches de la Place des Arts, c’est Farruquito, « le meilleur danseur de flamenco de ce siècle », selon le New York Times.

 

Né à Séville en 1982, Farruquito a de qui tenir, étant l’héritier d’une véritable dynastie familiale : son grand-père, El Farruco, était le plus grand danseur gitan du 20e siècle. En entrevue avec le New York Times, Farruquito se rappelle le jour où, très jeune, il est tombé amoureux du flamenco, lors d’un spectacle sur Broadway auquel prenaient part non seulement son illustre papi, mais aussi ses parents et sa tante, chantant, dansant et tapant des mains. « C’était la façon dont ils se tenaient, sur scène et dans les loges… La passion. L’admiration réciproque. Ils dansaient et chantaient pour le public, mais par-dessus tout, ils dansaient, chantaient et jouaient les uns pour les autres. Et c’est pour cette raison que ça plaisait tant au public ! »

 

« C’était la façon dont ils se tenaient, sur scène et dans les loges… La passion. L’admiration réciproque. Ils dansaient et chantaient pour le public, mais par-dessus tout, ils dansaient, chantaient et jouaient les uns pour les autres. Et c’est pour cette raison que ça plaisait tant au public ! »

 

Depuis, Farruquito a développé un port souverain, presque frondeur, le don du geste incisif, un sens de l’improvisation sans égal parmi ses pairs, un talon lourd et preste à la fois, sans compter un charme ravageur, appuyé par un sourire facile et des yeux de braise. Le voir danser, c’est assister à un déploiement flamboyant d’émotions pures, allant du drame à la joie.

 

Farruquito, c’est la rage, la passion, la virilité, et le talent qui explosent et virevoltent sur scène dans une expérience chaque fois unique pour le spectateur.

 

Alors qu’à son dernier passage à Montréal, le danseur était accompagné de 10 comparses et musiciens, cette fois-ci, il s’amène en solo, en compagnie de 6 musiciens, avec son plus récent spectacle Intimo Íntimo, qui raconte la genèse du Flamenco.

 

Farruquito, les 22 et 23 octobre 2022 à la Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts.

 

 

Farruquito en trois clics

 

Extrait du spectacle Íntimo

 

 

En entrevue et devant une classe d'apprentis, en 2013

 

 

 

En finale de spectacle avec sa famille, en 2006

 

 

Go to top