Avis de fermeture des rues

Jusqu'au 3 août, plusieurs rues avoisinantes à la Place des Arts seront fermées à la circulation. En savoir plus / voir le plan

Fanny Bloom
Crédit photo : Place des Arts
Crédit photo : Place des Arts
Alexandra Truchot - 30 mai 2018

Fanny Bloom en entrevue - Chez Georges-Émile Off

Irrésistible chanteuse pop, Fanny Bloom semble tout droit sortie d’un tableau de la renaissance. De La Patère Rose à sa carrière solo, la chanteuse nous prend par les tripes, le cœur, la tête et le plancher de danse. Elle chantera les chansons de Pauline Julien dans le cadre du spectacle La Renarde, présenté durant les Francos de Montréal, le 8 juin au Théâtre Maisonneuve, en plus d'assurer la première partie de Catherine Ringer, le 12 juin. Catherine Pogonat l’a justement reçue dernièrement dans son décor coloré de Chez Georges-Émile Off.

Fanny Bloom a suivi pendant des années de cours de piano classique, ce qui a lui permis de gagner plus de liberté de création. Elle avoue que le piano est un apprentissage en continu qui dure toute une vie. Elle se sent de plus en plus confiante avec son instrument, mais apprend tous les jours.

Au départ, elle se dirigeait plus vers le théâtre. Puis, elle a étudié en littérature au CÉGEP. Cependant, elle a fini par gagner la compétition de CÉGEP en spectacle et a décidé de se consacrer plus à la musique. Elle a eu envie de jouer avec d’autres et le groupe La Patère Rose est apparu. Fanny Bloom oscille constamment entre la solitude au piano et le besoin de jouer en groupe. D’ailleurs, elle avoue qu’elle ne vit jamais de zones grises. Elle est soit intensément dramatique et triste, soit elle sort les paillettes et célèbre gaiement. Elle s’est d’ailleurs beaucoup questionnée pour savoir qui elle était vraiment entre ces deux opposés. Finalement, elle a tout simplement accepté les deux côtés.

De groupe à solo

Après les gros succès à la radio de La Patère Rose, elle a eu besoin de se reculer et de se retrouver seule. Elle voulait quelque chose de plus intime, de plus risqué, mais plus personnel.

Lorsqu’elle écrit, Fanny Bloom a besoin de rechercher la formule mathématique derrière la mélodie. Elle aime quand tout est logique. Par contre, elle ne boude jamais l’improvisation. Elle aime vivre le moment et créer sans avoir peur du jugement, car elle se trouve au bon endroit avec les bons musiciens.

Elle garde une fascination pour la Renarde qui est pour elle, une Édith Piaf québécoise. Il y a quelque chose dans sa voix qui est écorchée vive et qui vient la troubler profondément. Elle adore interpréter les chansons des autres. Cela lui fait découvrir des choses sur elle. C’est un travail enrichissant.

Pour savoir avec quel artiste, Fanny Bloom aimerait collaborer, et entendre sa prestation unique au piano dans l'intimité de la Salle Claude-Léveillée, visionnez l’entrevue au complet!

Fanny Bloom fera la première partie de Catherine Ringer aux Francos de Montréal, le 12 juin 2018 et participera au spectacle Les Francos de Montréal - La Renarde, sur les traces de Pauline Julien, le 8 juin 2018.

Regardez l'entrevue intégrale

 

 

Go to top