Avis de fermeture des rues

Jusqu'au 3 août, plusieurs rues avoisinantes à la Place des Arts seront fermées à la circulation. En savoir plus / voir le plan

 Louise Latraverse
Crédit photo : Steve Proulx
Crédit photo : Steve Proulx
Steve Proulx - 19 septembre 2017

EXPO 67 LIVE : retrouvez l’effervescence de 1967

Le 18 septembre, la Place des Arts s’était déguisée à la mode sixties pour la grande première d’EXPO 67 LIVE, une ambitieuse projection multi-écrans de 27 minutes, présentée tous les jours à compter de 19 h 30 (jusqu’au 30 septembre). À quoi s’attendre ? À une véritable immersion dans les archives visuelles et musicales de l’Expo 67.

 

Une découverte fascinante pour ceux qui sont trop jeunes pour avoir « vécu » l’Expo, de vibrants souvenirs pour ceux qui y étaient, comme la comédienne Louise Latraverse, ambassadrice du projet. Nous lui avons parlé quelques minutes avant le dévoilement d’EXPO 67 LIVE.

 

Pour vous, 1967 a été une année d’effervescence…

Louise Latraverse : Oh oui ! À l’époque, j’animais l’émission de variétés Jeunesse oblige pour la télévision de Radio-Canada et on avait passé l’été à l’Expo, en se déplaçant d’un pavillon à l’autre. Il y avait vraiment une effervescence dans l’air, et c’est cette même effervescence que l’on retrouve dans le travail extraordinaire de Karine Lanoie-Brien [la conceptrice d’EXPO 67 LIVE]. Elle est trop jeune pour avoir connu l’Expo, mais elle a su nous replonger dedans… comme si on y était !

expo 67 hotesse

Plateaux de petites bouchées créatives et hôtesses en tenue d’époque : nous revoilà en 1967 !

Photo : © Steve Proulx

 

On a beaucoup dit que l’Expo 67 avait ouvert Montréal au monde, que retenez-vous de l’événement ?

L. L. : L’Expo a été un vrai phénomène de société ; un moment de grâce pour Montréal, qui avait alors une grande disponibilité et qui était disposée à recevoir le monde chez elle. Et tous ces pays ont répondu à l’appel en envoyant ce qu’ils avaient de meilleur…

 

Pourrait-on dire qu’à l’époque, Montréal avait besoin de l’Expo 67 ?

L. L. : Certainement. On s’est ouvert sur le monde à une époque où l’on ne connaissait pas grand-chose du reste de la planète. Aujourd’hui, avec les technologies, on est ouvert sur le monde en tout temps. Qu’est-ce qu’on ferait si une exposition universelle se tenait aujourd’hui, à Montréal ? Je ne suis pas visionnaire, mais c’est certain que ce ne serait pas la même chose. En 1967, le monde s’ouvrait à nous et on s’ouvrait sur le monde. Aujourd’hui, le monde vient vivre chez nous !

 

Louise Latraverse Expo 67

De gauche à droite : René Chénier, producteur exécutif, ONF ; France Chrétien Desmarais, présidente de la Société des célébrations du 375e de Montréal, Denis Coderre, maire de Montréal ; Karine Lanoie-Brien, conceptrice, scénariste et réalisatrice d’EXPO 67 LIVE ; Louise Latraverse, ambassadrice du projet ; Claude Joli-Cœur, commissaire du gouvernement à la cinématographie et président de l’ONF ; Marc Blondeau, président-directeur général de la Place des Arts ; Alain Gignac, directeur général de la Société des célébrations du 375e de Montréal.

Photo : © Clovis Henrard

 

Quelles sont vos premières impressions d’EXPO 67 LIVE ?

L. L. : C’est vraiment éblouissant, un travail incroyable de Karine Lanoie-Brien, une jeune femme qui a un talent exceptionnel et dont on entendra parler encore, je vous le garantis !

 

EXPO 67 LIVE est une production de l’ONF, en collaboration avec Radio-Canada et la Place des Arts.

Du 18 au 30 septembre sur l’Esplanade de la Place des Arts, à compter de 19 h 30.

Pour plus d’informations, consultez la fiche événement

Go to top