Avis de fermeture des rues

Jusqu'au 3 août, plusieurs rues avoisinantes à la Place des Arts seront fermées à la circulation. En savoir plus / voir le plan

Dumas
Crédit photo : Place des Arts
Crédit photo : Place des Arts
Alexandra Truchot - 5 mai 2018

Dumas en entrevue - Chez Georges-Émile Off

Orfèvre de la chanson, véritable bête de scène et croisement entre la new wave et la composition française, Dumas présentera son nouvel album lors d’un tout nouveau spectacle solo à la Cinquième Salle. Catherine Pogonat l’a justement reçu dernièrement dans son décor coloré de Chez Georges-Émile OFF.

Steve Dumas n’a jamais pratiqué d’autres métiers que celui d’auteur-compositeur, à part un bref passage en tant que pompiste le vendredi soir, à l’adolescence. À l’époque, il savait déjà qu’il voulait travailler dans l’univers de la musique. À 17-18 ans, il s’est lancé à fond, se disant qu’au pire, il retournerait à l’université à 22 ans. Finalement, il a décroché un contrat avec une maison de disques et a sorti son premier album à 21 ans. Onze albums plus tard, il s’estime très chanceux.

Pour lui, la création est une question de discipline. Tous les jours, il se donne des horaires précis et se force à enregistrer au moins quelques idées. Ses influences sont assez variées, mais il garde un attachement pour le Grunge et la pop britannique. Il a beau apprendre de nouvelles techniques et essayer des accords différents, il restera toujours en lui une façon particulière d’écrire les chansons, propre à ces deux styles musicaux. Il loue également une admiration pour David Bowie qui incarne l’équilibre parfait entre la pop et la recherche musicale. Dans un de ces prochains spectacles, il aimerait interpréter Heroes, traduite en français.

Il adore créer lorsqu’on lui donne des contraintes, par exemple, en écrivant pour la télévision. Il trouve que c’est libérateur. Cela le délivre de la peur de la page blanche. De plus, ces diverses collaborations lui permettent de sortir de la solitude, propre aux compositeurs solos.

Par contre, dans son nouveau spectacle, il est seul sur scène. Il voulait créer quelque chose de nouveau, bousculer ses réflexes acquis pendant ses concerts précédents. Il désirait s’extirper de ses habitudes et se retrouver sans filet de protection pour offrir quelque chose d’unique aux spectateurs. D’ailleurs, son année de sobriété a eu un grand impact sur ce renouveau de création et lui a permis de devenir plus concentré, tout en diminuant les moments de fuite.

Pour savoir quelle est la chanson préférée de Dumas et entendre sa prestation unique dans l'intimité de la Salle Claude-Léveillée, visionnez l’entrevue au complet!

Ne manquez pas Dumas en concert solo à la Cinquième Salle, en mai et décembre 2018!

Regardez l'entrevue intégrale

 

 

Go to top