Avis de fermeture des rues

Jusqu'au 3 août, plusieurs rues avoisinantes à la Place des Arts seront fermées à la circulation. En savoir plus / voir le plan

Quand la pluie s’arrêtera - Duceppe
Natalie Sicard - 29 septembre 2017

DUCEPPE - saison 2017-2018 : Frissons, battements de cœur et brassage d’idées

Trois pièces québécoises (dont deux créations), une pièce américaine, une autre australienne et le retour d’un grand classique : la Compagnie Jean Duceppe est fidèle à sa ligne directrice : « offrir un menu aux tons et aux couleurs variés, un théâtre populaire divertissant, avec des pièces accessibles, actuelles et fortes qui soulèvent des questions. »

 

Michel Dumont, après 27 ans à la direction artistique de la compagnie, tire sa révérence en beauté : « Je vous avais promis des battements de cœur, des éclats de rire, des frissons et de longues réflexions à mon arrivée... et voilà ce qui dépeint le mieux ma dernière saison. Un beau cadeau ! »

 

Quand la pluie s’arrêtera (jusqu’au 14 octobre) de l’Australien Andrew Bovell, une pièce mise en scène et traduite par Frédéric Blanchette, se déroule en 2039 entre Londres et le désert australien et pose des questions cruciales sur les enjeux environnementaux. « La première grande pièce environnementale que j’ai lue », de dire Frédéric Blanchette. Comment pouvons-nous modifier notre façon de vivre pour le bien-être des générations futures ? Là est la question…

 

Un autre sujet très actuel est abordé dans Les secrets de la Petite Italie (de 25 octobre au 2 décembre 2017), une pièce audacieuse de l’auteur de Mambo Italiano Steve Galluccio, mise en scène par Monique Duceppe. Une famille d’Italo-Montréalais se retrouve face à un secret de famille qui vole en éclats : Ivana, le transgenre. En passant du tragique au comique, les couteaux voleront bas dans ce drame à l’italienne, un dimanche après-midi dans la Petite Italie…

 

Enfant insignifiant ! (du 13 décembre 2017 au 3 février 2018) de Michel Tremblay, tiré de son dernier livre Conversations avec un enfant curieux, nous plonge dans son enfance et son adolescence. Mis en scène par Michel Poirier, avec entre autres Guylaine Tremblay, cette pièce qui se déroule dans les années 1950 aborde des thèmes universels et toujours d’actualité. Une création inédite pour les fans de ce monument de la dramaturgie québécoise.

 

Le Chemin des Passes-Dangereuses(du 14 février au 24 mars 2018) est un grand classique qui a été joué partout dans le monde. Il fait un grand retour pour le 20e anniversaire de sa création, pour le plus grand bonheur des amateurs de Michel Marc Bouchard qui a signé le texte mis en scène par Martine Beaulne. Avec Maxime Denommée, Félix-Antoine Duval et Alexandre Goyette.

 

Pour clôturer la saison, Le bizarre incident du chien pendant la nuit(11 avril au 19 mai 2018), un texte de l’auteur anglais les plus en vue de sa génération, Simon Stephens, mis en scène par Hugo Bélanger, est présenté en collaboration avec le Festival Juste pour rire. Tirée du best-seller The Curious Incident of the Dog in the Night-Time de Mark Haddon, la pièce tourne autour de Christopher Boone (joué par Sébastien René), un jeune autiste de 15 ans. « La pièce a remporté beaucoup de prix et de succès à Londres et à Broadway et tous les théâtres, ou presque, souhaitent la monter, souligne Michel Dumont. Alors, on est pas mal fier de vous la présenter ! »

Go to top