Coronavirus (Covid-19)

Il n'est désormais plus obligatoire de porter le masque dans nos salles de spectacle et espaces publics. Le choix de porter le masque reste à la discrétion de chacun. Veuillez consulter les détails

Archive 2012
Crédit photo : Lorraine Goy
Crédit photo : Lorraine Goy
Place des Arts - 3 juin 2022

Artistes internationaux : de la grande visite à Montréal pour les festivals

Après deux ans de valse au gré des annulations, des reports et d’éditions plus locales, les festivals du Quartier des spectacles de Montréal tels que les Francos et le Festival international de jazz de Montréal accueilleront à nouveau des artistes internationaux, dont plusieurs passeront par la Place des Arts. Voilà un signe indubitable que la vie culturelle reprend ses airs prépandémiques.  

 

En attendant que le quartier fourmille de festivalières et de festivaliers et vive au rythme de la musique en français, puis ondule sur les notes jazz, nous avons discuté avec Laurent Saulnier, vice-président à la programmation des événements culturels et festivals de Spectra, afin qu’il nous aiguille sur ses coups de cœur. 

 

« On avait une vraie envie de retrouvailles, et pas à moitié », nous confie le programmateur à propos du travail de son équipe chez Spectra dans la dernière année. « On a essayé de faire en sorte qu’il y ait tellement de shows qui soient incontournables que les gens se disent : il va falloir y aller. »  

 

Le retour solaire de MC Solaar 

 

 

De retour en sol montréalais pour une première fois depuis 1998, le pionnier du rap français revient sur scène tout juste après le règlement d’un litige avec sa première maison de disques, qui avait rendu ses trois premiers albums (Qui sème le vent récolte le tempo, Prose combat et Paradisiaque) inaccessibles pendant 20 ans. « Ses trois premiers disques, ce sont ceux que tout le monde veut entendre absolument, où se trouvent tous les hits », résume le directeur artistique. Question de faire résonner ses classiques avec davantage d’intensité, le Français sera accompagné du New Big Band Project, un orchestre totalisant presque 30 musiciens et musiciennes qui rassemble des sections de cordes et de cuivres. « Ça risque d’être quelque chose d’assez mémorable, parce que ce genre de show-là, MC Solaar ne l’a jamais fait et ne le fera probablement plus jamais après. » À ne pas manquer le 17 juin à la salle Wilfrid-Pelletier. 

 

Du piano solo et du tempo 

 

 

Toujours dans le cadre des Francos, la sensation française Sofiane Pamart s’installera à la Maison symphonique le 16 juin, le temps d’un concert qui s’annonce inoubliable. Il figure d’ailleurs parmi les coups de cœur de Laurent Saulnier : « Ce gars-là a grandi en écoutant du hip-hop et du r’n’b : ça s’entend dans son jeu de piano. »  

 

 

La chanteuse Yseult se produira elle aussi à la Maison symphonique le 15 juin prochain, en formule piano-voix. Il s’agit, pour Laurent Saulnier, de l’artiste féminine française qu’il a le plus souvent écoutée dans la dernière année. « Sa chanson Bad Boy devrait être un classique de la chanson française : en écoutant ça, c’est comme si Édith Piaf vivait en 2022. » Rien de moins. 

 

 

Côté jazz, de nombreuses pointures internationales viendront interpréter leur répertoire dans l’enceinte de la Place des Arts. Parmi celles-ci, la venue du compositeur italien Ludovico Einaudi a de quoi réjouir. En plus de se produire les 3 et 4 juillet à la salle Wilfrid-Pelletier, le pianiste emplira la Maison symphonique de ses mélodies envoûtantes pour un concert fort particulier, en formule solo. « C’est sûr que c’est très agréable de le voir avec son groupe, mais en solo c’est une occasion qui est très rare », souligne le programmateur avec émotion. 

 

 

Les mélomanes férus de jazz ne voudront pas manquer le passage de Ravi Coltrane, qui revisite pour une première fois en une trentaine d’années de carrière le vaste répertoire de ses parents virtuoses, John et Alice Coltrane. « Ce n’est jamais arrivé jusqu’à maintenant, c’est la première fois qu’il consent à faire ça. » Il s’agira donc d’une expérience tout à fait unique, le 3 juillet prochain à la Maison symphonique. 

 

Après la musique, le rire 

 

Le volet anglophone du Festival Juste pour rire accueillera lui aussi une part belle d’humoristes internationaux. Just for Laughs soulignera ses 40 ans d’existence le 30 juillet prochain au Théâtre Maisonneuve, dans un gala qui rassemblera plusieurs des personnalités ayant marqué l’histoire du festival.  

 

 

Parmi la visite de marque qui vaut le déplacement, notons la grande Amy Schumer qui reviendra en sol montréalais pour une première fois en quatre ans, avec son Whore Tour, un spectacle qui promet d’être mordant et qui se tiendra le 30 juillet à la salle Wilfrid-Pelletier. L’Australienne Hannah Gadsby, que plusieurs ont découvert grâce à son spectacle Nanette sur Netflix, animera pour sa part pour la première fois un gala, le 27 juillet au Théâtre Maisonneuve.  

 

  

Les 33e Francos de Montréal se tiendront du 10 au 18 juin. 

 

Le 42e Festival international de jazz de Montréal aura lieu du 30 juin au 9 juillet. 

 

La 40e édition de Just for Laughs se déroulera du 13 au 31 juillet. 

Go to top