Coronavirus (Covid-19)

La Place des Arts suspend la tenue de spectacles et d'activités publiques jusqu'à nouvel ordre. Voir les dernières mises à jour

Aïcha Bastien N’Diaye : danser le lien et les cultures
Pascaline David - 23 juin 2020

Aïcha Bastien N’Diaye : danser le lien et les cultures

Chorégraphe, interprète et enseignante de danse, Aïcha Bastien N’Diaye conjugue avec brio les danses traditionnelles africaines, autochtones et contemporaines. Née d’un père guinéen et d’une mère issue de la nation huronne-wendat, elle exprime ses racines et son urbanité dans des mouvements qui riment avec affirmation de l’identité.

 

La pomme ne tombe jamais loin de l’arbre : Aïcha Bastien N’Diaye a grandi auprès d’un père danseur et percussionniste, Oumar N’Diaye Martinos. Né à Conakry, capitale de la Guinée, il a participé à de nombreux festivals panafricains et a parcouru l’Europe avant de s’installer au Québec.

 

Après une enfance rythmée par les spectacles et les voyages, la jeune femme a suivi une formation professionnelle à l’École de danse de Québec, où elle est maintenant enseignante. Son amour de la chorégraphie et du partage s’épanouit également au sein de l’école Ndiaya Danse, où elle enseigne les danses africaines aux côtés de son père et de son frère Joseph.

 

Outre ces influences africaines, l’héritage huron-wendat est aussi bien vivant en elle. Ayant grandi dans la réserve de Wendake, dans la région de Québec, Aïcha Bastien N’Diaye entrelace ses racines autochtones et africaines dans ses créations colorées et vibrantes. Des mouvements plus contemporains et urbains s’insèrent aussi dans son vocabulaire dansé énergique et lumineux.

 

Membre du conseil administratif de la compagnie de danse WuXingWuShi de Mikaël Montminy, l’interprète se produit aussi avec la compagnie de danse percussive et contemporaine Bourask de Sylvie Mercier.

 

Les mots aussi

 

L’écriture est un autre talent que l’on doit ajouter à la liste de ceux que maîtrise l’artiste, qui prête sa plume au blogue La Fabrique Crépue. Elle y signe des textes liés à l’actualité et à la culture, mais aussi des billets plus personnels.  

 

Aïcha Bastien N’Diaye a aussi participé en tant que productrice de contenu à la websérie Les Formidables de Radio-Canada, qui met en vedette de jeunes influenceurs âgé de 18 à 25 ans de partout au Canada.

 

Une artiste profondément originale qui sait d’où elle vient et où elle va.

 

En trois clics

 

Portrait pour la websérie Les Formidables de Radio-Canada 

 

 

 

L’artiste et son père s’adonnent régulièrement à de courtes chorégraphies, comme celle-ci, diffusée sur la plateforme Tik Tok.

 

Aïcha Bastien N’Diaye raconte ses racines et sa culture autochtone.

 

Go to top