Coronavirus (Covid-19)

La Place des Arts peut désormais accueillir des spectacles et activités publiques de 250 personnes et moins.  Voir les dernières mises à jour

Fabrique Jeunesse, 2019:
Crédit photo : Astred Media
Crédit photo : Astred Media
Philippe Couture - 4 juin 2020

Éducation et Collectivités : une Place des Arts plus inclusive et impliquée que jamais

Ateliers de hip-hop pour les ados, soirées d’initiation ouvertes au grand public pour apprendre les danses latines ou les danses des premiers peuples, ateliers d’art adapté pour les personnes vivant de l’exclusion sociale : cette année encore, nous avons continué d’étoffer les pôles Éducation et Collectivités de notre programme d’accessibilité aux arts de la scène, pour rester branché sur la communauté. Le tout grâce à l’apport financier de la Fondation de la Place des Arts et de ses généreux donateurs.

 

En temps normal, lorsqu’on pousse les portes de la Place des Arts, rue Sainte-Catherine, ça grouille de monde venu acheter des billets ou assister à un spectacle dans l’une des six salles qu’abrite ce complexe culturel. Mais saviez-vous que, pendant ce temps, l’une de ses sept salles de répétition accueille un groupe de personnes ayant des problèmes de santé mentale ou vivant avec des limitations physiques dans le cadre d’un atelier de danse, de création vocale, de théâtre ou d’écriture offert par la Place des Arts en collaboration avec des organismes comme Les Impatients ou La Maison des sourds? Et que dans une salle voisine Mehdi Bousaidan initie des étudiants du secondaire à l’écriture d’un sketch humoristique?

Mehdi Bousaidan
Credit photo : Mikaël Theimer

Il y a en effet longtemps que le mythique complexe culturel du centre-ville de Montréal a étendu sa mission au-delà de la diffusion et de la production de spectacles professionnels. Initié en 2002, son Programme d’accessibilité aux arts de la scène se veut un trait d’union entre la Place des Arts et la communauté, dans toute sa diversité. 

 

« La Place des Arts est un véritable lieu d’apprentissage et de vie, où presque chaque jour se tient une activité, gratuite ou à petit prix, pour le grand public ou pour des groupes de participants ciblés. Ateliers d’initiation à différentes disciplines, conversations, soirées dansantes, expositions à caractère social – les formules sont nombreuses et modulées en fonction des besoins de chaque groupe, pour essayer de toucher le plus grand nombre de citoyens possible » souligne Marie-Josée Desrochers, présidente-directrice générale de la Place des Arts. 

 

Éducation : l’art pour s’exprimer… et pour le plaisir!

Les jeunes, en particulier les ados, sont ciblés dans le volet Éducation. « On bénéficie d’une implication exemplaire de la part des artistes-médiateurs, qui sont toujours au rendez-vous, mentionne Clothilde Cardinal, directrice de la programmation à la Place des Arts. Ces dernières années, Dramatik, Queen Ka, Patrice Michaud ou La Bronze, par exemple, y ont partagé leur art avec les participants. »

 

« Le rap est une façon extraordinaire de sortir de sa coquille, poursuit Clothilde Cardinal. Les ateliers de notre volet Éducation nous l’ont confirmé. Je me souviens d’une jeune fille d’origine syrienne, un peu timide, qui est montée sur scène pour livrer son texte au sujet de l’excision. Soudain, par le rap, elle s’autorisait une parole qu’elle n’aurait probablement jamais osée autrement. » Des exemples du genre, l’équipe de la Place des Arts en observe beaucoup au cours d’une année. 

Credit photo : Thibault Carron

Collectivités : les arts pour tous

Les activités du volet Collectivités, quant à elles, visent un public large, mais aussi les publics parfois marginalisés, comme les nouveaux arrivants, les adolescents autochtones et les personnes qui vivent avec des besoins particuliers. La nouvelle série Hors les murs, qui propose en mai et en septembre une programmation participative en plein air sur l’Esplanade fraîchement rénovée de la Place des Arts, est un exemple de programmation festive proposée aux citoyens. Les activités ont d’ailleurs été conçues en collaboration avec des artistes et des organismes culturels de différents horizons pour s’assurer d’être le plus inclusives possible. 

 

 

 

 « On touche ainsi des publics non traditionnellement associés aux arts de la scène, dit la directrice de la programmation. Il s’agit vraiment de jouer un rôle social et éducatif auprès de la population, avec la volonté de refléter de plus en plus la beauté de notre métropole et sa composition démographique diversifiée. » 

 

 

En 2019-2020, la Place des Arts a ainsi offert 210 ateliers scolaires, 161 activités d’animation culturelle et 73 ateliers en art adapté. 

 

Pour mener à bien cette programmation gratuite ou à petit prix, qui inclut aussi un programme d’activités pour la famille et les enfants et des résidences pour artistes professionnels, la Place des Arts a le soutien de sa Fondation, qui depuis 2011 a recueilli plus de 4 000 000 $ pour contribuer à la réalisation de ces activités.

 

Grâce aux efforts et à l’engagement des membres de son conseil d’administration, et à la générosité des nombreux donateurs, la Fondation de la Place des Arts annonce aujourd’hui avoir amassé 267 500 $ dans le cadre de son événement-bénéfice annuel, et ce, malgré son annulation en raison de la pandémie de COVID-19. Des contributions essentielles qui permettent la continuité de ces programmes si bénéfiques pour l’âme.

Go to top