Du 16 octobre au 2 novembre 2013

Où est Blanche-Neige?

Espace culturel Georges-Émile-Lapalme
  • Type d'événement - Danse, Activité gratuite
  • Salle - Espace culturel Georges-Émile-Lapalme

Description

Création de la compagnie Manon fait de la danse

Parcours chorégraphique conviant le spectateur à retrouver la cohorte de huit Blanche-Neige perdues dans l’Espace culturel Georges-Émile-Lapalme. Ce parcours est constitué de cinq modules préalablement déterminés, composés de différentes partitions chorégraphiques aux qualités gestuelles propres.

Où est Blanche-Neige ? dévoile l'envers du décor du merveilleux monde de Disney, en faisant entrevoir la chute d’un univers de rêve, la déprogrammation d'une icône de conte de fées. Balancées dans un contexte urbain, les Blanche-Neige égarées et dépourvues de repères découvrent un environnement inédit. Leur jeu révèle une danse nerveuse, à cent à l’heure, ironique, énergique et complexe. L’héroïne de Disney apparaît alors comme une figure contemporaine forte et débridée, en quête de nouvelles expériences. Elles cherchent à se désintoxiquer du conte de fées en entrant dans un univers réaliste pour appartenir au genre humain, enfin! C’est une chasse à l’oubli, une course à l’échalote. Elles veulent qu’on les entende s’essouffler, rire, pleurer et qu’on les voit transpirer. Elles seraient prêtes à échanger leurs robes pour se faire oublier, pour devenir de vraies femmes et traverser de l'autre côté du miroir de la  beauté.

Riche en matière d’imagerie, il questionne la perte de repères ainsi que la quête d’identité, en plus de sensibiliser au rôle de l’art contemporain comme source de réflexion dans la société actuelle. Par sa singularité et son regard à la fois critique et loufoque, il suscite la curiosité intellectuelle du plus grand nombre et répond à un souci d’intégration de l’art dans la vie urbaine.

En collaboration avec le tandem Sébastien Gravel et Guillaume Bourassa de Création Ex Nihilo, avec lesquels Manon Oligny travaille depuis 2007, ces deux artistes numériques ont développé plusieurs projets notamment avec la Société des arts technologiques (SAT), le Quartier des spectacles et l’animation de la Place Ville-Marie. Pour cette collaboration alliant la danse et la vidéo interactive, ils animeront le monde virtuel représenté par le contenu des mosaïques d’écrans numériques du corridor Georges-Émilie-Lapalme. L’équipe de Manon fait de la danse propose un projet complètement inédit.

À propos de l'oeuvre numérique présentée pendant les performance 
Le monde virtuel est représenté par la mosaïque d’écrans. Celle-ci est cadrée au premier plan par des lianes qui sont en mouvement constant, avec en figure de fond, un château qui se décompose tout au long de la performance. Le cadre (lianes) représente la brèche entre les deux mondes qui ne semble jamais stable. Le château représente la manufacture d'où les Blanche-Neige se sont échappées. 

Horaire des performances :

  • 16 au 18 octobre, 17h | 18, 19 octobre, 19h00
  • 23 au 25 octobre, 17h | 25, 26 octobre, 19h00
  • 30 octobre au 1er novembre, 17h | 1er, 2 novembre, 19h00 
     

Horaire sujet à changement sans préavis.


Pour en savoir plus sur la compagnie Manon fait de la danse http://www.manonfaitdeladanse.com/

Ce projet est issu d'une pièce chorégraphique créée dans le cadre du spectacle dirigé du Département de danse de l'UQAM en avril 2009 et a bénéficié d’une résidence de création au Centre de Création O Vertigo. Le projet a été présenté dans l'Espace culturel Georges-Émile-Lapalme de la Place des Arts les 10-11-12 octobre 2012 et à Parcours Danse le 4 décembre dernier dans sa première version; c'est-à-dire un parcours chorégraphique déambulatoire d’une durée de 30 minutes.

Crédits
Direction artistique et chorégraphe : Manon Oligny
Interprètes : Sarah Dell’Ava, Karenne Gravel, Maude Filteau-Préville, Emmalie Ruest, Marilyn Daoust, Myriam Tremblay-Quévillon, Laurence Houle et Sébastien Provencher
Animation vidéo/interactive et musique : Création EX Nihilo : Guillaume Bourassa et Sébastien Gravel
Direction de production : Marilyn Daoust
Crédit photo : Yanick Macdonald